Commission des relations extérieures du Parlement : Le président Rachidi Gbadamassi annonce des réformes

Karim O. ANONRIN 3 juin 2019

Les membres de la Commission des relations extérieures, de la coopération au développement, de la défense et de la sécurité de l’Assemblée nationale ont donné un point de presse le vendredi 31 mai 2019 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. A cette occasion, le président de la Commission en question, Rachidi Gbadamassi, a annoncé que ses collègues et lui ont décidé de procéder à des réformes dans le fonctionnement de la Commission des relations extérieures souvent vue à tort ou à raison comme la moins active des organes de l’Assemblée nationale. Il a été appuyé dans son intervention par le 1er Rapporteur de ladite Commission, Nathanaël Sokpoêkpê, qui a laissé entendre que les membres ont d’abord passé en revue le bilan des activités de la commission au cours des législatures précédences avant de faire des projections pour le 8ème législature. « …Nous allons visiter la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres au Bénin. Nous aurons plusieurs séminaires à faire, séminaires sur la diplomatie gouvernementale et la diplomatie non gouvernementale. Nous avons aussi de séminaire à faire sur la défense et la sécurité. Nous avons des visites à faire… », a dit le député Nathanaël Sokpoêkpê.

(Lire ci-dessous des extraits des propos du président Rachidi Gbadamassi et du Rapporteur Nathanaël Sokpoêkpê)
Rachidi Gbadamassi, Président de la Commission des relations extérieures.
« …C’est la première réunion convoquée de la commission 5. La commission 5 est considérée comme une commission inactive et certains collègues y viennent juste se reposer. Alors sous notre direction, nous avons pris l’engagement de rendre efficaces et plus visibles les travaux de notre commission en matière de la sécurité, de la défense, de la coopération et des relations extérieures. Au cours de cette réunion nous avons voulu rendre public notre chronogramme. Ce que nous venons de soumettre aux commissaires en attendant l’approbation par le Président de l’Assemblée nationale qui nous a toujours rappelés à l’ordre en disant qu’il espère que cette commission va répondre véritablement aux aspirations des populations en matière de sécurité, en matière de défense au cours de cette législature. Donc nous avons proposé plusieurs choses. La visite à la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres au Bénin. Nous avons programmé plusieurs séminaires de mise à niveau et des séminaires de donner et de recevoir pour outiller les commissaires et pour faire face véritablement à nos missions. Donc à la commission C5, nous allons innover pour permettre véritablement à l’Assemblée nationale en matière de sécurité de la coopération des relations extérieures d’atteindre son objectif. Nous voulons laisser vraiment des traces… »

Nathanaël Sokpoêkpê, Rapporteur de la Commission des relations extérieures
« …La Commission des relations extérieures a toujours été vue comme une commission qui ne fonctionne pas au niveau du Parlement. Au vu de ces réalités, au sein de la commission des relations extérieures, de la coopération et de développement de la défense et de la sécurité sous le leadership de l’honorable Rachidi Gbadamassi qui en est le Président, nous nous sommes réunis ce matin pour la prise de contact qui est déclinée en une série d’activités susceptibles de nous permettre d’instaurer un climat où chacun se retrouvera à travers ce qui sera confié à la commission par le président de l’Assemblée nationale. Nous avons fait une revue des difficultés antérieures qui ont fait que la commission n’a pas fonctionné et au vu de ces difficultés, nous avons eu à faire des propositions que nous allons soumettre au président de l’Assemblée pour approbation. Nous avons prévu la visite à faire à plusieurs niveaux pour donner plus de visibilité à la commission. Nous allons visiter la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres au Bénin. Nous aurons plusieurs séminaires à faire comme des séminaires sur la diplomatie gouvernementale et la diplomatie non gouvernementale. Nous avons aussi de séminaires à faire sur la défense et la sécurité. Nous avons des visites à faire. Ces visites seront effectuées au niveau des structures de défense et de sécurité à travers tout le pays en rapport avec l’insécurité, bien sûr et de la défense de l’intégrité nationale. Nous avons de contact à prendre avec les ambassades accréditées au Bénin. Vous savez que c’est une commission chargée des relations extérieures de la coopération au développement. Donc nous devons travailler en sorte que l’Assemblée ait plus de visibilité à l’internationale en matière de coopération et faire vivre effectivement la commission pour quand même lui ôter l’autre image où tous les parlementaires pensaient qu’elle ne fonctionnait pas… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN





Dans la même rubrique