Commune de Djougou : Malik Gomina prend fonction et invite tout le monde au travail

Isac A. YAÏ 10 juin 2020

Malik Gomina, nouveau maire de la commune de Djougou a pris fonction ce jour mercredi 10 juin 2020. Devant les députés de la localité, le préfet du département de la Donga et les populations de Djougou, il a pris l’engagement d’être un maire de l’union, donc un maire de toutes les filles et tous les fils de la commune de Djougou. Prenant la clé de la commune, il invite tout le monde au travail car, car le développement de la commune ne doit plus attendre. « Mais attention ! Ne faites pas semblant de travailler. Nous serons amenés à nous séparer des pêcheurs en eau trouble et autres partisans du moindre effort », a-t-il précisé.

Lire ci-dessous son discours de prise de fonction

Messieurs les Députés à l’Assemblée Nationale
Monsieur le Préfet du département de la Donga
Monsieur le Maire sortant
Messieurs les conseillers communaux et chers collègues
Mesdames et Messieurs les membres de l’administration communale
Chers parents
Distingués invités en vos grades et qualités

Longtemps nous nous sommes demandé si notre commune avait fait le choix de se replier sur son passé glorieux. Refuser d’embrasser l’avenir, de suivre la marche du monde, de tourner dos aux lumières.
Puis vint le 17 mai 2020. Dans une large majorité, les populations ont décidé de tourner dos à l’esprit de division de leurs fils et donner collectivement un nouvel élan à la commune et réaffirmer leur foi dans les valeurs qui font un grand peuple.
Puis ce fut le tour des conseillers élus de porter leur choix sur moi et aux responsables du parti le Bloc Républicain de valider ce choix.
Grâce soit rendue à tous ceux qui ont œuvré pour ce dénouement heureux.

A présent, l’heure est au travail pour que la flamme de l’espoir ne s’éteigne plus jamais. J’en appelle donc au sens de sacrifices de mes collègues conseillers. Nous sommes élus pour servir nos populations. Nous devons aussi développer l’esprit de redevabilité. Donner le bon exemple en rendant compte à nos mandants. Comment leurs ressources sont dépensées et ce qui est fait pour améliorer leurs conditions de vie.

Mesdames Messieurs, Djougou est la 3ème commune du Bénin de par le nombre d’habitants. Mais Djougou ne jouit pas de cet attribut. Djougou a souvent été le parent pauvre des communes du septentrion, l’image qu’offre Djougou aujourd’hui n’est pas celle d’une ville préfectorale. Le département a besoin d’une ville de Djougou forte qui porte les ambitions légitimes de tête de gondole du nord-ouest du pays, le Bénin a besoin d’une ville de Djougou plus dynamique et audacieuse. Et ce dynamisme et cette audace, le gouvernement du président Patrice Talon doit pouvoir nous accompagner à y parvenir. Nous attendons de lui un regard bienveillant, nous attendons de lui une plus grande concentration de l’action gouvernementale avec des projets ambitieux et porteurs d’espoir pour la jeunesse, pour les femmes, pour les forces vives de la commune.
Que veulent les populations aujourd’hui ? Elles attendent l’assainissement de leur cadre de vie, elles attendent l’amélioration de la voirie urbaine, elles attendent l’extension du réseau électrique, elles attendent d’avoir encore plus de forage pour boire de l’eau potable, elles veulent enfin bénéficier comme bon nombre de commune du projet asphaltage. Et nous savons que nous pouvons compter sur notre courroie de transmission, le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané.
Aujourd’hui, Mesdames, Messieurs, le temps est venu pour Djougou de se hisser à la hauteur du moment. La division et les fractures qui parcourent notre société doivent être surmontées, qu’elles soient économiques, sociales, politiques ou morales, car le Bénin attend de nous que nous soyons forts, solides et clairvoyants.
Notre mission est éminente. Nous prendrons toutes nos responsabilités pour apporter chaque fois que cela sera nécessaire une réponse pertinente aux grandes questions, aux grands défis, aux grandes opportunités qui se présenteront à nous pour le développement de la ville de Djougou.
Je sais que les populations, en cette heure, attendent beaucoup de moi. Elles ont raison car le mandat qu’elles me confient leur donne sur moi le droit d’une exigence absolue. J’en suis pleinement conscient.
Rien ne sera concédé à la facilité ni au compromis. Rien n’affaiblira ma détermination. Rien ne me fera renoncer à défendre en tout temps et en tout lieu les intérêts supérieurs de la ville de Djougou.
J’aurai, dans le même temps, la volonté constante de réconcilier et rassembler l’ensemble des fils et filles de la localité. La division ne développe pas et ne nous amènera nulle part.
La confiance que les populations m’ont témoignée m’emplit d’une immense énergie. La certitude intime que nous pouvons ensemble écrire une des plus belles pages de notre Histoire.
Pour finir, je voudrais m’adresser au personnel de la Mairie et des arrondissements. Chers collaboratrices et collaborateurs, nous ne pouvons rien en tant que conseiller sans vous. Vous êtes le socle de l’administration communale et en tant que tel, nous attendons de vous du professionnalisme, de l’abnégation au travail, le travail bien fait, le réflexe du compte-rendu. Si vous nous montrez ces dispositions qui nous permettent de porter haut notre commune, votre commune, il n’y aura aucun doute que nous jouerons notre partition pour vous faire bénéficier des bienfaits du travail. Car, tout travail bien fait nécessite une rétribution à juste titre.
Je sais pouvoir compter sur vous tous pour mener à bien la tâche considérable et exaltante qui nous attend. Mais attention ! Ne faites pas semblant de travailler. Nous serons amenés à nous séparer des pêcheurs en eau trouble et autres partisans du moindre effort.
Tous donc au travail !!!
Vive le Bénin
Vive la Commune de Djougou
Je vous remercie





Dans la même rubrique