Conseil national du parti Restaurer l’espoir : Azannaï a choisi l’opposition !

Naguib ALAGBE 9 octobre 2017

Cela semblait évident, même s’il fallait ne jurer de rien. Maintenant, tout est on ne peut plus clair. Pour Candide Azannaï et les siens, ce sera l’opposition pure et dure au pouvoir de Patrice talon. C’est d’ailleurs l’essentiel à retenir des assises tenues à Abomey le week-end dernier. Là-dessus, les mots de l’He Guy Mitokpê, Secrétaire général du parti, sonnent comme une réponse claire et définitive aux différents questionnements et interpellations de l’opinion publique ces derniers temps. « Le conseil national décide que le parti se positionne du côté des populations qui subissent les errements du régime et recommande au parti d’animer une opposition pure, nette et constructive … » a- t-il laissé entendre. Une posture que candide Azannaï lui-même ne manquera pas de confirmer. « Cette opposition, nous en avons les capacités intellectuelles, nous en avons les ressources, nous en avons les réseaux, nous en avons l’expérience…. » a –t-il indiqué.
Il sied cependant d’observer, qu’il s’agit là d’une clarification parmi tant d’autres intervenues ces jours-ci, sauf à souligner que celle-là s’opère dans un sens contraire à la vague. Reste tout de même que c’en est une, peu importe son sens, qu’il faudra considérer à sa juste valeur. La démarche de Candide Azannaï et des sien, s’appréhende, quoiqu’on puisse en dire, comme un acte politique fort, qui rend compte par ailleurs, de la vitalité de notre démocratie. Encore qu’on pourrait en dire autant des autres, indépendamment de ce qu’ils aient choisi pour leur part non pas une opposition ‘’pure et nette’’, mais un soutien ‘’franc et sincère au pouvoir. Chacun étant libre, retiendra-t-on enfin, de ses choix à condition de les assumer. Nul ne saurait être blâmable pour ce fait.





Dans la même rubrique