Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Critiques contre la gouvernance Talon : Gaston Zossou répond à Boni Yayi et consorts sur Zone Franche

JPEG - 150.4 ko

L’ancien Ministre du Général Mathieu Kérékou et actuel Directeur général de la Loterie Nationale du Bénin (Lnb), Gaston Zossou, était ce dimanche 7 octobre 2018, l’invité de l’émission Zone Franche de la chaîne de télévision Canal 3 Bénin. Entre autres sujets abordés au cours de l’émission, il y a la convocation de Sébastien Germain Ajavon devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet), la gouvernance du président Patrice Talon et la récente lettre de l’ancien président de la République, Boni Yayi, contre le pouvoir en place. A propos de la convocation de Sébastien Germain Ajavon par la Criet et sa non comparution à l’audience du 4 octobre dernier, Gaston Zossou a laissé entendre que la justice reste la justice, qu’elle est là pour tous et qu’il faut lui faire foi. Très réservé sur le sujet parce que ignorant si de nouveaux éléments ont été versés au dossier de l’affaire dite de 18 kilogrammes de cocaïne dans laquelle Sébastien Germain Ajavon a été cité puis relaxé au bénéfice du doute avant d’être à nouveau convoqué par la justice, Gaston Zossou, a déclaré que les récriminations des partisans du prévenu n’ont pas leur raison d’être. Car, a-t-il ajouté, les Béninois aiment ‘’les vraies victimes’’ et sont prêts à se lever comme un seul homme pour les défendre si c’est le cas. Pour lui, dans cette affaire, il ne s’agit pas d’aller chercher quelqu’un mort ou vivant, mais il s’agit d’une convocation adressée à un citoyen ordinaire et qui devrait y répondre. Dans le même ordre d’idées, il a déclaré que la situation de Sébastien Germain Ajavon n’est pas la même que celle vécue par Patrice Talon avant son exil forcé en France. « …Je n’accepterai pas le principe des citoyens extraordinaires. Nous sommes tous égaux devant la loi. La loi n’a pas dit que parce que quelqu’un est chef de parti politique, qu’il est citoyen extraordinaire… », a dit Gaston Zossou.
- Bilan à mi-mandat du président Patrice Talon
Au sujet de la gouvernance du pays sous le président Patrice Talon, Gaston Zossou a dit que ça parait aujourd’hui évident que beaucoup de choses ont changé positivement et des actions sont menées pour jeter les bases d’un réel développement. Car, il ne s’agit plus de faire du saupoudrage ou de mobiliser tout le gouvernement pour aller régulièrement mentir aux populations. A titre illustratif, il a laissé entendre qu’en tant que citoyen, il a fait l’heureux constat que le délestage qui constituait un frein au développement économique du pays est conjugué au passé grâce aux efforts du régime de la rupture. Il a également cité les nombreux efforts du gouvernement du président Patrice Talon pour apporter de l’eau potable aux populations à travers des projets de construction de forages dans plusieurs localités. Dans le domaine de la santé, il a évoqué la mobilisation en cours de ressources financières pour renforcer le plateau technique de nos centres de santé afin d’améliorer la santé des populations, et de limiter les évacuations sanitaires. Les efforts du gouvernement pour assurer la ration alimentaire quotidienne à de nombreux écoliers des milieux déshérités à travers les cantines scolaires n’ont pas été occultés de même que les succès enregistrés dans la production du coton depuis l’avènement du régime de la rupture.

-A propos de la lettre de Boni Yayi contre la gouvernance Talon
Une lettre de l’ancien président de la République Boni Yayi a récemment circulé sur les réseaux sociaux, et dans ladite lettre, la gouvernance du président Patrice Talon a fait l’objet de vives critiques de la part de son auteur. Sur le plateau de l’émission Zone Franche ce dimanche, Gaston Zossou n’est pas allé par quatre chemins pour répondre à l’ancien président et opposant déclaré au régime de la rupture, Boni Yayi. A son endroit, Gaston Zossou a dit que ses déclarations d’aujourd’hui sont en contradiction avec celles qu’il faisait au moment où il était au pouvoir. « …J’ai lu sa dernière lettre qui magnifie la jeunesse à qui il voulait donner du ballon hier pour qu’elle lui colle la paix. Les contextes ne sont pas les mêmes aujourd’hui, mais la personne est la même. Quand on a gaspillé hier ce qu’on doit manger aujourd’hui, il est normal qu’on soit embarrassé. Je suis gêné que des personnes qui ont eu à gérer ce pays pendant 10 ans avec le résultat qu’on leur connaît, en viennent à faire des procès à l’actuel Chef de l’Etat qui n’a fait que deux ans et demi (…) Ce que nous vivons aujourd’hui a ses soubassements dans le passé. Je comprends la douleur, la souffrance de bon nombre de nos concitoyens. Je suis consterné quand je vois que ceux qui instrumentalisent aujourd’hui ne sont pas ceux qui souffrent vraiment. Ils sont les responsables de ce qui arrive aujourd’hui (…) Quand on dit qu’il faut écourter le mandat de celui qui dirige aujourd’hui, c’est de la délinquance politique… », a déclaré Gaston Zossou. A l’opposant au régime de la rupture, Boni Yayi, Gaston Zossou a demandé humblement d’aider à élucider un certain nombre de dossiers dont la disparition de Pierre Urbain Dangnivo.

8-10-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mise en conformité des partis Fcbe/Re/Usl : Le ministère de (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3120

Loi portant renforcement de la gouvernance publique : De (...)
22-02-2019, Karim O. ANONRIN
L’Assemblée nationale, 7ème législature, a adopté ce jeudi la Loi portant renforcement de la gouvernance publique. C’est (...)  

Démarrage de la phase de réception des candidatures : Le calme (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Silence ! C’est le maître mot dans les couloirs de la Commission électorale nationale autonome (Cena) ce 21 février (...)  

Législatives 2019 : La Haac en session pour une couverture (...)
22-02-2019, La rédaction
Les conseillers de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (Haac) ont démarré le jeudi 21 février (...)  

Mise en conformité des partis Fcbe/Re/Usl : Le ministère de (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Notification de non-conformité. Les partis Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Restaurer l’Espoir (Re) et (...)