Décrispation de la tension sociopolitique : Talon rencontre les notables de Tchaourou cet après-midi

Arnaud DOUMANHOUN 20 juin 2019

Une démarche républicaine. Le président Patrice Talon, garant de la sécurité nationale, chef suprême des armées, n’est pas resté indifférent face aux violences meurtrières qui ont secoué les communes de Tchaourou et Savè la semaine écoulée. C’est sans doute pour un retour définitif au calme dans ces localités notamment à Tchaourou ville natale de son prédécesseur Boni Yayi, que le chantre du régime du Nouveau départ a décidé de prendre langue ce jeudi 20 juin, au palais de la république avec les notables.
En effet, les récents affrontements survenus dans les communes de Tchaourou et de Savè, avec des pertes en vies humaines, seraient dus aux interpellations en rapport avec les soulèvements populaires, de contestation des législatives du 28 avril 2019 d’une part, et à l’assignation à domicile de l’ancien Chef de l’Etat, Boni Yayi d’autre part.
On pourrait s’attendre ce jour à une rencontre d’échanges, de clarification, et de mise au point entre Patrice Talon et les sages de Tchaourou. Ils pourraient déconstruire au terme de ses assises, les préjugés relatifs au supposé acharnement contre leur fils. C’est tout le mal qu’on peut leur souhaiter si cela devait concourir à une paix durable dans cette localité, et au-delà sur l’ensemble du territoire national. Le Bénin est aujourd’hui à la croisée des chemins et aucun effort ne sera de trop pour conjurer les démons de la division, de l’instabilité et de la violence inutile. En tout cas, il est à remarquer que Patrice Talon a pris la mesure de l’enjeu. Il ne reste qu’à croiser les doigts et espérer que les fruits tiennent la promesse des fleurs.





Dans la même rubrique