Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Décryptage de l’actualité nationale : L’He Abimbola défend les lois électorales

JPEG - 91.2 ko

Le coordonnateur du Bloc de la majorité parlementaire (Bmp), Jean-Michel Abimbola s’est prononcé sur les diverses lois votées par la 7e législature, notamment celles relatives à la vie des formations politiques et aux conditions d’organisation, des prochains rendez-vous électoraux. En substance, Jean Michel Abimbola est revenu sur la pertinence de la revue à la hausse des cautions pour être député à l’Assemblée nationale ou président de la République, mais aussi sur la nécessité d’aller vers un assainissement du paysage politique à travers les grands regroupements. « La charte des partis politiques et le code électoral ont été l’œuvre d’un travail collégial. Mais devant la caméra, chacun se met dans sa posture politique, s’adonne au folklore, aux critiques. Nous l’assumons, et l’histoire nous donnera raison....Nous travaillons à l’assainissement de l’environnement politique au Bénin », a déclaré le porte-parole du Bmp ce lundi 8 octobre sur la télévision nationale. Pour lui, la charte des partis politiques et le code électoral sont des réformes majeures autour desquelles tous les députés et d’autres experts ont été conviés.
Sur la question du quitus fiscal, l’He Abimbola explique : « On ne demande pas aux candidats de payer à eux seuls 250 millions de Fcfa. Mais la réforme prévoit que cette caution sera payée à partir du financement des partis politiques, qui varie de 3 à 4 milliards à distribuer entre 4 à 5 partis politiques. Et c’est un cautionnement remboursable quand vous atteignez 10% ». Au dire de l’He Jean-Michel Abimbola, ‘’s’en prendre donc au quitus fiscal sans tenir compte de la réforme du financement des partis politiques revient à biaiser le débat’’.

10-10-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législatives d’avril 2019 :La Céna dévoile les modalités de (...)
19-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A 72 heures du démarrage de la réception des dossiers de candidature à l’élection du 28 avril 2019, la Commission (...)  

Ecouté hier par la brigade financière : Modeste Toboula convoqué (...)
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Il a passé toute la journée d’hier à la brigade financière. Ecouté dans une affaire domaniale, le préfet du Littoral a (...)  

Assemblée nationale : La deuxième session extraordinaire renvoyée (...)
19-02-2019, Karim O. ANONRIN
La deuxième session extraordinaire de l’Assemblée nationale convoquée pour hier 18 février 2019 n’a pu être ouverte (...)  

Promotion de la bonne gouvernance : Social Watch engagée pour la (...)
19-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Dans son combat pour la promotion de la bonne gouvernance, Social Watch Bénin se fixe un autre défi à relever : celui (...)