Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Demande de levée de l’immunité de l’He Djènontin Attention à ne pas se réjouir trop tôt !

JPEG - 672 ko

Une petite disculpation et l’euphorie est à son comble. Depuis la divulgation de quelques extraits du rapport de la commission spéciale parlementaire devant connaître de la levée de l’immunité de certains députés, notamment de l’He Valentin Djènontin, l’amalgame a repris du service chez les Fcbe et leurs alliés. Très tôt, les commentaires sur la toile ont donné droit à une sentence. Manifestement, à la place du juge et même de la plénière à l’Assemblée nationale, les militants de la chapelle cauris ont égrené leur chapelet de manœuvres pour conclure à l’innocence du député de la sixième circonscription électorale et du coup, s’attirer la sympathie des naïfs.
Car, dans cette affaire pour laquelle la justice a demandé la levée de l’immunité du député Fcbe, il est certain qu’il y aura toujours des zones d’ombre si, ce n’est pas la justice qui conclut à l’innocence de l’élu cauri. Sur ce point, le parlement ne lui rend pas service à ne lui donnant pas l’occasion d’aller s’expliquer et de sortir grandi d’une affaire qui, peut-être à jamais, entachera son honorabilité. D’ailleurs, avant lui, d’autres l’ont fait et dans leur tombe reposent en paix. Pour être plus précis, l’ancien ministre Kamarou Fassassi, serait aujourd’hui en train de se retourner dans sa tombe à l’évocation d’une culpabilité qui n’a jamais existé dans le dossier des groupes électrogènes.
En définitive, la justice est mieux placée que la commission spéciale pour laver de tout soupçon Valentin Djènontin. En aucun cas, les députés ne devraient normalement donner l’impression de vouloir à chaque fois se protéger les uns, les autres. A cette allure, facilement, les populations concluront que les loups ne se mangent pas entre eux. N’est-ce pas triste, après avoir géré les affaires publiques, d’avoir peur d’aller s’expliquer devant la justice ? En principe, ç’aurait été une fierté pour Djènontin que son immunité soit levée. Maintenant, qu’avec les Fcbe et alliés, il jubile suite au rapport de la commission spéciale, il faut croire qu’il se reproche quelque chose ou qu’il n’a pas confiance en la justice de son pays. Pourtant, à charge et à décharge, celle-ci est la plus habilité à poursuivre. Mais, s’il en est autrement, chacun se fera sa religion.

24-07-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Conformité des dossiers de déclaration des partis politiques à la (...)
15-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tous les 10 partis politiques ayant enclenché le processus de conformité à la charte des partis politiques en (...)  

Poursuite des mesures sociales sous le Nouveau départ : 3 (...)
14-02-2019, Isac A. YAÏ
Signaux au vert. Les fonctionnaires sont à l’honneur. La gouvernance est une continuité, et Patrice Talon se veut (...)  

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)