« Démocratie, Etat de droit et bonne gouvernance » : Les acteurs procèdent à une première évaluation des réalisations

Arnaud DOUMANHOUN 4 septembre 2020

Le Directeur de cabinet du ministre du travail et de la fonction publique, Victorien Honvoh a présidé hier, la revue semestrielle du portefeuille : « Démocratie, Etat de droit et bonne gouvernance » du programme de coopération Bénin-Pnud. Il s’agit d’un exercice qui répond aux exigences du mécanisme de suivi-évaluation du cadre de coopération des Nations-Unies pour le développement durable 2019-2023.
Le portefeuille soumis à évaluation à Cotonou, regroupe 5 différents projets à savoir : l’appui à la réforme et à la modernisation de l’administration publique (Parmap), ainsi qu’à l’amélioration de l’accès à la justice et de la reddition des comptes (Paaajrc) et aux stratégies de développement, phase 2 (Pasd-2). Il y est également inscrit, le renforcement des capacités du parlement et des organes de gestion des élections (Parcpoge) et le programme de prévention de l’extrémisme violent (Ppev).
A en croire Victorien Honvoh, ces projets contribuent à l’atteinte de l’effet 3 de l’Undaf qui voudrait que : « D’ici à 2023, les populations béninoises jouissent d’un accès équitable et inclusif à des institutions efficaces, transparentes et responsables et à une administration publique moderne, à tous les niveaux, notamment à une justice respectueuse des droits de l’homme, dans un climat de paix et de sécurité ».
A juste titre, cette revue offre l’occasion pour faire le point des résultats obtenus, sur la base des indicateurs retenus et des méthodes de contrôle qualité préalablement définies. On retient d’ores et déjà que tous lesdits projets sont à un taux de réalisation qui excède les 50%. Au terme des échanges, les participants ont planifié les actions à mettre en œuvre au cours des derniers trimestres.
« Je voudrais vous renouveler les remerciements du Pnud au regard de votre engagement, hautement professionnel dans la conduite des activités de vos projets respectifs, malgré la situation très particulière imposée par la pandémie du coronavirus qui est venue bouleverser nos modes de fonctionnement habituel », a déclaré le représentant du Pnud à l’ouverture des travaux, avant de saluer le leadership du ministre du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys.





Dans la même rubrique