Dépôt des candidatures pour les élections communales : La Cena prête, les partis politiques s’affairent

Arnaud DOUMANHOUN 3 mars 2020

Top chrono ! Le compte à rebours est lancé par la Commission électorale nationale autonome (Cena) à Cotonou. 1er jour et zéro dossier enregistré hier, par l’institution ayant en charge l’organisation des élections communales et municipales du 17 mai prochain. Pendant qu’au niveau de la Cena, les dispositions sont prises pour le démarrage effectif de cette phase d’enregistrement des candidatures, dans les états-majors, c’est le branle-bas. « Nous sommes au-dessus des 3630 dossiers. Tous les candidats à la candidature se sont exprimés. Nous sommes à l’étape de sélection et nous allons retenir les meilleures », a déclaré Jacques Ayadji, président du parti Moele-Bénin.
Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) sont aussi loin du compte. Longtemps fragilisé par une crise interne, le parti de Boni Yayi fait son maximum pour ne pas rater la compétition en vue. A quelques heures de l’ouverture du dépôt des candidatures à la Cena, un terrain d’entente a été trouvé et le dépôt des dossiers devient un défi commun. « L’état-major est au complet. Nous sommes sortis de la crise. Aujourd’hui, vous avez tous les protagonistes qui sont autour de la même table et de la même voix, nous sommes en train d’établir la liste des 3630 candidats potentiels au nom des Fcbe », explique Garba Yaya, l’un des leaders de cette formation politique.
Loin des querelles des Cauris, à l’Union progressiste, l’on n’est également pas sorti de l’auberge. On poursuit l’étude des dossiers afin de s’assurer de leur complétude, confie Lazare Sèhouéto. C’est qu’un travail minutieux se fait au niveau des différents états-majors des formations politiques aux fins de parer à toute éventualité de rejets de dossiers par la Commission électorale nationale autonome (Cena) que préside le professeur Emmanuel Tiando. Vivement que les fruits tiennent la promesse des fleurs.





Dans la même rubrique