Dépôt des dossiers de candidature pour les communales de 2020 : 10 jours pour les chevaux partants

Angelo DOSSOUMOU 2 mars 2020

Course contre la montre et dernières foulées pour les partis politiques et les candidats dans l’optique du dépôt de leurs dossiers de candidatures pour les élections municipales et communales du 17 mai prochain. Sur la voie d’une clarification inéluctable en ce qui concerne les forces politiques qui seront effectivement présentes sur la ligne de départ des élections municipales et communales de 2020, la Cena ouvre dès aujourd’hui et ce jusqu’au 11 mars prochain ses portes. Ce sera l’ultime occasion de véritablement faire le point des chevaux partants parmi les formations politiques en règle. Car, juste après la clôture et plus précisément le 12 mars prochain, il sera question de l’étude et de la validation des dossiers de candidatures par la Cena.
Mais avant la phase de dépôt des dossiers qui s’ouvre ce jour, on sait déjà que Restaurer l’espoir a levé toute équivoque en jetant l’éponge avant la course. Du côté du parti la Flamme renouvelée, les conditions de soutiens financiers posées avant une éventuelle participation laissent entrevoir une incapacité à se conformer aux règles. D’ailleurs, pour une fois et suite aux promulgations du code électoral et de la charte des partis politiques actuellement en vigueur, de grandes barrières se sont dressées sur la route des clubs électoraux. Entre autres, l’impossibilité d’aller en alliance et l’obligation de réunir 10% des suffrages exprimés avant d’arracher un siège font réfléchir plus d’un.
Toutefois, à moins qu’à la Cena, il ne se renouvelle des mésaventures du genre où pour des doublons, des partis ont été écartées, il est certain que l’étape du dépôt des dossiers sera franchie par le Bloc Républicain, l’Union progressiste et le Prd. Du côté des Fcbe, la guéguerre entre lieutenants des ailes Yayi et Hounkpè invite, en dépit des assurances des deux camps à être de la partie, à la prudence. Quant aux autres partis notamment l’Udbn, Dud, Moele-Bénin, Fcdb, Per, Mpl, s’il ne faut point douter de leur capacité à réunir les 6000 dossiers de candidatures avant d’être mis sur orbite par la Cena, ce serait un secret de polichinelle de ne pas avouer que la tâche s’annonce périlleuse.
Pour toutes ces raisons, il est fort à parier qu’entre ce jour et le 11 prochain, la liste des chevaux non partants pour les municipales et communales de 2020 risque de s’allonger et ne pas se limiter à Restaurer l’espoir ou sauf revirement de dernière minute au parti la Flamme renouvelée. A priori, c’est l’heure de vérité qui lentement mais sûrement s’en va sonner. Maintenant, le tout ne suffira pas d’être sur la ligne de départ. L’essentiel, c’est d’obtenir des sièges et, on ne le sait que trop ça passe par le filtre des 10%.





Dans la même rubrique