Désignation des représentants des députés dans les Parlements régionaux : Le Bloc Républicain est prêt, l’Union Progressiste toujours dans les tractations

Karim O. ANONRIN 14 juin 2019

Les députés à l’Assemblée nationale, 8ème législature, n’arrivent toujours pas à désigner leurs représentants dans les Parlements régionaux et certaines institutions au niveau national. Ceci, malgré l’adoption depuis le jeudi 6 juin 2019 en séance plénière et à l’unanimité des modalités de répartition des sièges à pourvoir. A la séance plénière d’hier jeudi 13 juin 2019 prévue pour vider ce dossier, le président de l’Assemblée nationale, Louis G. Vlavonou, a laissé entendre qu’il n’a reçu que la liste des candidats du groupe parlementaire Bloc Républicain pour les différents sièges. C’est alors que le président du groupe parlementaire Union Progressiste, Marcellin Ahonnoukoun, a annoncé à la plénière qu’à leur niveau, rien n’est prêt. Il a surtout demandé une suspension de la plénière jusqu’au lundi prochain. Mais le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, a cru devoir leur accorder plus de temps pour que ce groupe parlementaire soit enfin prêt. C’est ainsi qu’il a renvoyé la séance plénière pour le mardi 18 juin 2019. Rappelons qu’il y a 3 Parlements régionaux qui attendent les représentants du Parlement du Bénin. Il s’agit du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Parlement-Cedeao) avec 5 sièges à pourvoir, le Comité Interparlementaire de l’Union économique monétaire Ouest Africaine (Cip-Uemoa) avec 5 sièges à pourvoir et le Parlement panafricain avec également 5 sièges à pourvoir. Quant aux institutions au plan national, il y a l’Autorité de protection des données à caractère personnel (Apdp) avec 3 sièges à pourvoir, la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (Cbdh) avec 2 sièges à pourvoir et la Haute Cour de Justice (Hcj) avec 6 sièges à pourvoir.





Dans la même rubrique