Election du duo Talon-Talata : Bataille au parlement pour la vice-présidence

Karim O. ANONRIN 19 avril 2021

nt de l’institution. Ceci, parce que l’actuelle Première Vice-présidente, Mariama Chabi Talata Zimé Yerima vient d’être élue Vice-présidente de la République à la faveur de l’élection présidentielle du 11 avril dernier. Qui donc pour remplacer cette dernière ? A priori, le poste revient au parti politique groupe Progressiste dont elle est membre ; ce qui laisse la voie à des convoitises au sein du groupe parlementaire Union Progressiste à l’Assemblée nationale. Plusieurs députés membres dudit groupe parlementaire voudront du poste, mais un seul sera choisi. Mieux, lorsqu’on tient compte de la discipline de groupe au sein des partis politiques que l’Union Progressiste a d’ailleurs démontrée lors de l’élection des Maires à l’issue des Communales de 2020, on peut aussi croire que le choix du remplaçant de Mariama Chabi Talata Zimé Yerima au poste de vice-président du Parlement passera comme une lettre à la poste.

Pourquoi pas un Vice-président issu du Bloc Républicain ?
L’Assemblée nationale est un haut lieu de la politique où tout est possible comme les alliances contre-nature. Avec sa quarantaine de députés, le groupe parlementaire Union Progressiste est sûr de reprendre le poste de vice-président du Parlement, 8ème législature. Cependant, il n’est pas exclu qu’un candidat du groupe parlementaire Bloc Républicain brigue aussi le poste de vice-président. Il se peut aussi que ce candidat bénéficie secrètement du soutien de ses collègues du groupe parlementaire Union Progressiste surtout lorsqu’on sait que le vote sera secret conformément aux dispositions du Règlement intérieur de l’institution.

Réduction du nombre de députés à 81
L’autre implication du départ de Mariama Chabi Talata Zimé Yerima du Parlement sera la réduction du nombre de députés à 81. En effet, depuis le décès du député Alidou Demolé Moko, le Parlement béninois compte 82 députés au lieu de 83. Le député Alidou Démolé Moko étant le suppléant de Alassane Seidou, Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, il ne pouvait pas être remplacé. Pour ce qui est de l’actuelle Première Vice-présidente, Mariama Chabi Talata Zimé Yerima, elle est la suppléante de Sacca Lafia, Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique. Elle ne pourra pas être remplacée au Parlement après sa prestation de serment en tant que Vice-présidente de la République.





Dans la même rubrique