Election présidentielle au Bénin : impressions de quelques personnalités

Isac A. YAÏ 11 avril 2021

L’élection présidentielle se déroule depuis ce dimanche 11 avril 2021 sur toute l’étendue du territoire béninois. Des citoyens ont donc voté dans le calme et la quiétude. Parmi eux, des personnalités et présidents des institutions ont aussi accompli leur devoir civique. A l’issue de leur vote, ils ont fait des déclarations à la presse.

impressions des personnalités sur le déroulement de lélection

Mariam Chabi Zimé Talata, colistière de Patrice Talon
Notre pays est un et indivisible. Personne ne pourra nous diviser et nous travaillons à maintenir cette unité et notre cohésion nationale quelque soit ce que cela va nous coûter. Je souhaite que cette élection se passe dans la paix. Ceux qui ont vécu ces moments difficiles dans la ville de Parakou savent maintenant l’alternative que ces opposants nous proposent. Ils n’ont pas le pouvoir, ils sont violents. S’ils l’ont, qu’est-ce qu’ils deviendront ? Chacun sait désormais là où se trouve la paix. Nous allons travailler à ce que la paix règne et à ce que la vie des citoyens soit protégée.

Corentin Kohoué, Candidat
J’avais menacé de me retirer du processus électoral si le gouvernement ne prenait pas des mesures adéquates pour faire cesser les actes de violence surtout dans le nord du pays. A ce que j’ai comme information, ce dimanche 11 avril, les violences ont cessé. C’est pour cela que je suis venu voter. Si je suis venu voter, c’est parce qu’il y a de l’espoir.

Louis Vlavonou, président de l’Assemblée nationale
Je suis heureux de constater qu’il y a la sérénité et un environnement assez calme. Je constate un rayonnement de joie sur les visages et l’urne qui est en train de se remplir progressivement. Cela veut dire que la population est sortie massivement pour accomplir son devoir civique soit avant d’alleer aux cultes, soit après les cultes.

Joseph Djogbénou, président de la Cour constitutionnelle
Ce sont des impressions de satisfaction. Il faut donc saluer tous ces messieurs qui ont fait en sortee que le rendez-vous démocratique puisse se tenir. Il faut aussi saluer chaune et chacun de nos concitoyens qui ont déjà accompli leur devoir de vote et ceux qui s’apprêtent à l’accomplir. Nous constatons partout où nous passons que cette élection se passe dans la paix. C’est vrai qu’il y a eu des manifestations fort redoutable, mais le plus important, c’est la tenue de l’élection. Encore une fois, je tiens à féliciter les organisateurs et les concitoyens.

Marie-Cécile de Dravo Zinzindohoué, présidente de la Haute cour de justice
Je suis venue exprimer mon droit citoyen. Ensuite, je reprends ma casquette d’observateur de la régularité de l’élection présidentielle, puisse que la Constitution a, entre autre, donné compétence à la Cour constitutionnelle de veiller à la régularité du scrutin. Et veiller à la régularité du scrutin ce n’est pas de rester au bureau, c’est de sillonner les postes de vote pour entendre et voir comment les choses se passent. Je suis donc à la tête d’une équipe d’observateurs et nous avons ldeux grands départements à parcourir à savoir les départements de l’Atlantique et du Littoral. On vient de démarrer dans le Littoral donc, la journée sera longue. A la fin de la journée, nous allons rejoindre la base qu’est la Cour constitutionnelle pour la suite du processus.





Dans la même rubrique