Election présidentielle inclusive : Les femmes battantes de Calavi demandent à ‘‘Les Démocrates’’ de s’unir derrière le duo Kohoué-Agossa

Adrien TCHOMAKOU 4 mars 2021

Du soutien pour le duo Kohoué-Agossa. Il vient des femmes battantes d’Abomey-Calavi qui, au cours d’un meeting hier, se sont engagées à soutenir ce duo de l’opposition. Une opposition forte et objective qui œuvre pour l’alternance au pouvoir à travers les urnes le 11 avril prochain. En effet, les femmes battantes d’Abomey-Calavi sont fières de la démarche du duo Kohoué-Agossa pour l’obtention du parrainage et invitent les Béninois épris de paix et de justice à rejoindre cette barque politique pour la restauration de la confiance du peuple, pour une alternance au pouvoir. Elles se réjouissent de la volonté affichée de ce duo pour une transition au sommet de l’Etat. « Aujourd’hui nous avons la chance que des gens en qui nous avons entièrement confiance aient réussi à obtenir les parrainages nécessaires pour être retenus candidats à l’élection présidentielle. C’est un exploit, un acte de génie, impensable à l’ère de la rupture. Cela veut dire qu’ils ont réussi à être plus rusé que Patrice Talon sur son propre terrain, lui qui a tout fait pour empêcher l’opposition de prendre part à cette élection. Mais, nos candidats Kohoué et Agossa ont réussi, contre toute attente, à remplir toutes les conditions. Aujourd’hui ils sont pleinement des candidats de l’opposition. Que nous reste-t-il maintenant à faire, nous les femmes battantes de Calavi ? Vous le savez aussi bien que moi. Nous devons nous mobiliser pour les pousser à la victoire, une victoire claire », a déclaré Noudomessi Loris Espérantos, porte-parole des femmes battantes. Ainsi, les femmes battantes de Calavi se disent prêtes à la mobilisation pour une victoire certaine au soir du 11 avril 2021. Cependant, elles implorent les leaders de l’opposition en l’occurrence ceux de ‘’Les Démocrates’’ à s’unir autour du duo Kohoué-Agossa. « Pour que nous puissions réussir à gagner ce pari, nous passons par ce canal pour appeler toute les forces réellement opposées au Président Talon à l’unité. Nous voudrions dire à nos frères et amis du parti les Démocrates que l’heure n’est plus à la division. C’est plus que jamais le moment pour l’opposition, la vraie, de se mettre ensemble pour le 11 Avril 2021, afin que notre pays en finisse avec la dictature actuelle », a-t-elle précisé.

A la découverte de Iréné Josias AGOSSA
Expert et consultant international, Iréné Josias AGOSSA est né le 05 Avril 1969 à DOGBO au BENIN. Il a commencé par se forger un parcours d’homme politique depuis l’Université nationale du Bénin où il créa l’Union Nationale des Etudiants du Bénin (UNEB) dont il est resté le Président jusqu’en 1996 aux temps forts du Président Nicéphore Dieudonné Soglo. La bonne fin de son cursus académique universitaire en 2004 a été sanctionnée par un diplôme de Maîtrise en Géographie, option Aménagement du Territoire. En 2010, il décroche un Master Spécialisé en « Normalisation, Qualité, Certification et Essais » à l’Université de Technologie de Compiègne en France, formation de niveau BAC+6 accréditée par la Conférence des Grandes Ecoles de Sorbonne.
Très tôt, l’homme d’Etat Iréné Josias AGOSSA a commencé à imprimer ses marques sur l’échiquier politique national. En 1998, le « Front Pour la République » est né, son premier parti. Féru des alliances politiques, il s’engage en 2004 comme Membre fondateur et Secrétaire Général du parti politique Union Pour la Relève.
La cinquante et unième bien sonnée, Iréné Josias AGOSSA se définit comme un intrépide homme politique. A travers sa loyauté, il a séduit le président Boni Yayi en 2013 en défendant avec abnégation le projet de Révision de la Constitution. Ses expériences avérées ont amené le Chef de l’Etat d’alors à le nommer le 07 novembre 2013 en Conseil des ministres, Conseiller technique chargé du suivi de l’exécution des projets initiés par le gouvernement sur toute l’étendue du territoire national. Iréné Josias AGOSSA a été ensuite promu Directeur Général de la Société Nationale de Commercialisation des Produits Pétroliers (SONACOP) en 2014 où il a redressé cette société agonisante jusqu’en 2016 avant d’être limogé par le Président Patrice Talon. Un limogeage à l’allure d’un règlement de comptes qui l’a conduit à l’opposition. Il déclare une guerre sans merci à toute action du Pouvoir de la Rupture tendant à assassiner la démocratie et à priver les Béninois de leurs droits de libre expression, d’aller et de venir en créant le Mouvement « Le nationaliste ». Il mènera donc le combat avec d’autres partis dont « Les Démocrates » qu’il a rejoint le 11 novembre 2020.
Voyant que le parti « Les Démocrates » ne s’empressait pas d’obtenir le parrainage pour participer à l’élection présidentielle de 2021, Iréné Josias AGOSSA décide de s’allier à l’aile dissidente prônée par Corentin Kohoué. Ensemble, ils relèvent contre toute attente le défi. Marié et père de six enfants, l’homme fort de l’opposition est candidat à la vice-présidence du Bénin pour une vision : Restaurer la Confiance du peuple à travers un pouvoir de transition pour la reprise des élections municipales et communales, législatives et présidentielle avec la Constitution du 11 Février 1990.
Le personnage politique béninois Iréné Josias AGOSSA a été Coordonnateur du projet de délocalisation du Master Spécialisé NQCE de l’Université de Technologie de Compiègne à l’Université d’Abomey-Calavi. Organisateur du Colloque international sur « la recherche appliquée au service du développement » à Strasbourg (en déc. 2007) et à Poitiers, il a fait ses preuves au plan international. Ce vertueux ancien Conseiller de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication est commandeur de l’Ordre National du Bénin.





Dans la même rubrique