Elections communales : 5 partis politiques décrochent leur récépissé définitif

Arnaud DOUMANHOUN 31 mars 2020

Le plus dur démarre. 5 partis politiques sont autorisés à aller à la conquête de l’électorat pour le compte des élections communales du 17 mai prochain. Le verdict de la Commission électorale nationale autonome (Cena) est tombé dans l’après-midi d’hier et on retient que les déclarations de candidatures des partis : Force cauri pour le développement du Bénin (Fcdb), le Mouvement des élites engagés pour l’émancipation du Bénin (Moele Bénin) et le Parti pour l’engagement et la relève (Per) sont rejetées. Au nombre des griefs portés par la Cena ces dossiers soumis à son examen : « les motifs portent essentiellement sur l’absence de pièce de plusieurs dossiers de candidatures et surtout l’absence de dossiers pour certains candidats. Ce sont les motifs d’ordre général. Il y en a à qui on a fait des observations qui n’ont pas pu les satisfaire », a expliqué le président de la Cena, Emmanuel Tiando.
Ainsi, des 9 formations politiques ayant manifesté un intérêt pour le prochain rendez-vous électoral, 5 se retrouvent sur la ligne de départ. Il s’agit du Bloc républicain (Br), de l’Union progressiste (Up), des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), du Parti du renouveau démocratique (Prd) et de l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn).
A en croire le président de la Cena, au terme des délibérations sur l’examen de la complétude des déclarations de candidatures ces partis ont satisfait aux exigences de la loi et méritent l’obtention du récépissé définitif, le passeport pour la participation aux élections communales du 17 mai. « A ces partis, il sera notifié un récépissé définitif en vue de leur permettre de prendre part aux élections communales de 2020 », a conclu Emmanuel Tiando.

Intégralité de la déclaration du Président de la Cena
« A ces partis, il sera notifié dès ce mardi 31 mars, un récépissé définitif… »
Nous vous avons invité pour vous faire part des conclusions des opérations d’enregistrement des déclarations des candidatures des partis politiques désireux de prendre part aux élections communales du 17 mai 2020. Je voudrais dans ce cadre rappeler que dans la perspective de la tenue de ces élections et conformément au calendrier électoral que nous avons établi, la CENA a reçu le 11 mars 2020 neuf partis politiques en vue de l’enregistrement de leur déclaration de candidature.
Au nombre de ces partis politiques, je vais citer le Bloc Républicain (BR), Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), l’Union Progressiste (UP), Le Mouvement populaire de libération (MPL), le Mouvement des Elites engagés pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), la Force cauri pour le développement du Bénin (FCDB), l’Union démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN), le Parti pour l’engagement et la relève (PER) et enfin le Parti du renouveau démocratique (PRD). Comme j’avais déjà porté à votre connaissance, ces partis ont présenté des dossiers qui ont été soumis aux équipes installées par la CENA en vue de la vérification de la complétude des dossiers de déclaration de candidatures et les rapports de vérification produits par les équipes ont fait objet de délibération par la CENA.
Je précise que conformément aux dispositions de l’article 41 du code électoral, les délibérations de la CENA ont porté sur la complétude du nombre de dossiers de candidats présentés par chaque parti politique à savoir 1815 dossiers de candidats titulaires soit 1815 et de suppléants, soit au total 3630 dossiers de candidats par parti politique. Je rappelle aussi que l’article 177 du code électoral a été confirmé par la décision de la Cour suprême du 18 février 2020 qui fait obligation à tous les partis politiques de présenter les candidats dans les 546 arrondissements de notre pays, lesquels arrondissements constituent les circonscriptions électorales.
Au terme des délibérations sur l’examen de la complétude des déclarations et des dossiers, la CENA n’a retenu que les partis politiques qui ont satisfait à cette phase aux exigences de la loi et leur a délivré des récépissés provisoires. Il s’agit :
1- Union progressiste,
2- Bloc Républicain
3- Forces cauris pour un Bénin émergent
4- Force cauri pour le développement du Bénin
5- Parti du renouveau démocratique
6- Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin
7- Union démocratique pour un Bénin nouveau
8- Parti pour l’engagement et la relève.
Il convient de signaler que ces récépissés provisoires ont été accompagnés pour chaque parti politique d’une synthèse des observations portant sur les pièces manquantes aux dossiers de leurs candidats. Par ailleurs, j’avais déjà porté à votre connaissance que la déclaration de candidature du Mouvement populaire de libération (MPL) a fait l’objet de refus d’enregistrement par la CENA pour des raisons que j’avais évoquées ici même en ces lieux. Cela dit, après cette phase de vérification de complétude, la CENA a entamé dès le dimanche 15 mars 2020 la phase d’examen quant au fond des dossiers de candidature et des pièces des candidats.
A l’issue de ce processus d’examen, la CENA a notifié à chaque parti politique les insuffisances relevées sur la déclaration de candidature avec obligation d’y remédier dans un délai de 72 heures soit le 26 mars 2020. Au terme de cette échéance, chaque parti a transmis des réponses aux observations de la CENA et ce lundi 30 mars 2020, la CENA a délibéré sur ces réponses et a procédé à la validation des déclarations de candidature concernant les partis politiques ci-après.
1- Bloc Républicain (BR)
2- Union progressiste (UP)
3- Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE)
4- Parti du renouveau démocratique (PRD)
5- Union démocratique pour un Bénin nouveau (UDBN)
A ces partis, il sera notifié dès ce mardi 31 mars, un récépissé définitif en vue de leur permettre de prendre part aux élections communales de 2020. Les déclarations de candidatures des partis FCDB, Moele-Bénin et PER ont connu un rejet de la part de la CENA pour des motifs qui leur seront notifiés également dès demain, lesquels motifs portent essentiellement sur l’absence de pièces dans plusieurs dossiers de candidatures et surtout l’absence de dossier pour certains candidats. A partir du moment où il n’y a pas dossier de candidature, la CENA n’est pas en mesure d’accepter un tel dossier.
Ce sont les motifs d’ordre général. Il y en a à qui on a fait des observations qu’ils n’ont pas pu satisfaites et au vu de tout cela leur dossier a été rejeté. Quelle est la prochaine étape ? C’est la publication de cette liste de candidature au profit des partis politiques devant compétir pour les élections communales du 17 mai 2020 et nous allons également poursuivre la conduite de notre programme tel que nous l’avons annoncé au cours du précédent point de presse.





Dans la même rubrique