Emancipation de la femme en politique : L’Udbn fait le diagnostic et lance le combat

Fulbert ADJIMEHOSSOU 28 septembre 2020

L’émancipation de la femme en politique est possible et indispensable. L’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) y croit. Cette formation politique, l’unique dirigée par une femme au Bénin, a organisé samedi dernier un symposium consacré à la femme militante. La Présidente Claudine Prudencio veut faire des femmes du parti des actrices épanouies

Elles ne sont pas que de simples militantes ou des mobilisatrices de foule. A l’Union démocratique pour un Bénin Nouveau, les femmes sont au premier plan et occupent une place de choix. En témoigne tout l’intérêt à elles porté lors du symposium organisé à leur intention et qui a pour thème : « Bien-être familial et social de la femme militante politique au Bénin ». Dans un contexte de réformes politiques au Bénin, la Présidente Claudine Prudencio croit qu’il urge de responsabiliser davantage la femme. Mais avant, il faut penser à son bien-être. « La femme vit des contraintes assez lourdes, parfois cachées qui ne favorisent pas sa participation à l’action politique. Ceci, en violation des principes de complémentarité voire d’égalité et d’équité Homme-Femme causés par la charte africaine des droits de l’Homme et des peuples et par les lois de la République », a-t-elle déploré.
En effet, à l’Udbn les femmes ne sont pas considérées comme de simples militantes. Elles sont appelées à jouer le rôle qui est le leur dans l’arène politique. Et selon Christine Ahouandjinou, Directrice de l’école du parti, c’est ce à quoi le symposium scientifique sur la femme militante est appelé à contribuer. A l’en croire, ces assises visent le renforcement des capacités des femmes militantes de l’Udbn.

S’engager avec noblesse
La Présidente de l’Udbn a insisté à l’occasion sur les défis à relever par le parti dans ce sens. « Sans vouloir susciter un duel homme-femme, il est question de renforcer et de raffiner par vos contributions les outils qu’offrent l’Udbn à ses femmes militantes pour qu’elles puissent vivre avec noblesse leur rôle aussi bien en famille, en milieu professionnel qu’en politique. Notre option stratégique et salutaire est de positionner l’épanouissement familial et social comme carburant pour donner le coup d’accélérateur à la vie militante au profit du parti et de la nation », a insisté l’He Claudine Prudencio.

L’Udbn croit à un avenir politique où la femme joue les premiers rôles. Ce symposium en est l’expression. Un comité scientifique, présidé par le Professeur titulaire Bertrand Sogbossou, a travaillé à cet effet en amont. « C’est une activité de formation, de remise à niveau. C’est un évènement de grandes réflexions de renforcement de capacités », a souligné Eric Déguénon, membre dudit comité, pour qui les participants sortiront grandis en méthodes, en idées et en autonomisation.
Ainsi, durant toute la journée, les délégués du parti venus de tous les horizons ont mûri les réflexions autour des thèmes que sont : « Femme politique : Entre engagement militant et rôle social » ; « Émancipation de la femme militante : Rôle et responsabilité du parti politique » ; « Autonomisation économique : Gage incontournable pour une intervention efficace de la femme en politique ». Au cours des débats, il est revenu avec insistance la nécessité de faire de grands efforts, de tous les côtés. « Même avec la réforme du système partisan aujourd’hui, cette discrimination positive pour la représentativité positive ne doit pas s’arrêter là. On n’est pas en train de donner une portion pour la quantité de femmes qui doivent se retrouver dans nos formations politiques pour jouir de la possibilité de postes dans les instances de décision ou parfois même dans nos structures de bases. Chères femmes, vous devez travailler à aller au-delà », a dit Dr Beaugard Koukpaki, conférencier.

Roger Nkodo Dang, un soutien de taille de l’Udbn
Ce symposium a connu la présence d’autorités de marque dont celle de Roger Nkodo Dang, Président du Parlement panafricain et dont la Présidente Claudine Prudencio est la conseillère spéciale. Un an après son passage, il voit de grands progrès dans la vie du parti de sa conseillère spéciale. Pour lui, l’Udbn est un parti qui progresse en maturité et en efficacité et à grande réputation. « L’Udbn a une posture qui préserve la paix et la stabilité. Loin des calculs politiciens, le parti pose honnêtement les problèmes des filles et fils du Bénin », a-t-il souligné. Le Président Roger Nkodo Dang n’entend pas marchander son soutien pour accompagner le leadership dont fait montre l’Udbn. Ce parti a d’ailleurs aussi bénéficié du soutien du Bloc Républicain, représenté par la ministre Shadiya Alimatou Assouman et accompagnée de la Présidente des femmes du parti du cheval cabré. « Le Bloc Républicain partage avec vous ce souci de relever le rôle de la femme comme un acteur majeur dans le contexte des réformes. C’est donc un symposium qui vient à point nommé et le Br vous réitère ses félicitations », a-t-elle martelé. Des fournitures scolaires ont été distribuées aux participantes pour les aider pour une bonne rentrée de leurs progénitures.





Dans la même rubrique