Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Encadrement de l’exercice du droit de grève au Bénin : Les judicieuses propositions de la commission des lois

JPEG - 280.2 ko

Les grèves illimitées seront bientôt derrière nous. Les enfants à l’école ne subiront plus la dictature des inconséquents du système éducatif dont la gourmandise pour les ‘’primes’’ et les prébendes a fini par discréditer le mouvement syndical. Fort heureusement, le rapport de la commission des lois redonne espoir aux parents. La proposition d’encadrement de l’exercice du droit de grève va sonner le glas de l’anarchie. L’article 13 nouveau de la proposition de loi modifiant et complétant la loi n°2001-09 du 21 juin 2002 portant exercice du droit de grève en République du Bénin stipule : « lorsque les conditions de procédure sont respectées, le droit de grève s’exerce dans les conditions de durée ci-après : la durée totale de la grève ne peut excéder dix (10) jours au cours d’une même année, sept (7) jours au cours d’un même semestre et deux (02) jours au cours d’un même mois. Quel qu’en soit la durée, la cessation du travail au cours d’une même journée est considérée comme un jour entier de grève ». Voilà qui va inaugurer une nouvelle ère à l’école béninoise qui ploie depuis des lustres sous le poids des grèves perlées, illogiques, très souvent à coloration politique. Quel est le crime d’un Etat qui offre de l’emploi à ses fils, ou celui d’un parent qui est soucieux de l’éducation de ses enfants ? Les longs mois de grèves ont décimé ce qui restait du système éducatif du Bénin, jadis quartier latin de l’Afrique. Un corps enseignant sans vocation a, des années durant, pris en otage l’avenir de tout un peuple. La grève est devenue une arme fatale. C’est dire que les élus de la 7e législature entreront de fort belle manière dans l’histoire en adoptant le rapport de la commission des lois sur son encadrement. 10 jours de grève par an, c’est un juste milieu. Car, la pratique nous enseigne que ces 10 jours suffisent à conduire à environ 1 mois de grève. A titre indicatif, quand la grève est de 72h la semaine, soit du mardi au jeudi, les grévistes s’occupent le lundi en Assemblée générale et les vendredis servent aux activités culturelles et sportives, surtout dans l’enseignement primaire. En réduisant à 10 jours au maximum la grève, si elle advenait, la commission des lois a été on ne plus raisonnable. Des enseignements en classe pour une renaissance de l’école béninoise, et le Bénin pourra se révéler au monde. Les regards sont tournés vers l’hémicycle pour le changement d’un paradigme qui a longtemps fait saigner la République.

30-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Abonné à la filière Compact !
18-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Encore un de plus. Un nouveau geste pour témoigner d’une gouvernance appréciée au-delà des frontières. Cette fois-ci, directement des Etats-Unis, la (...) Lire  

En vérité : L’Ecole dans tous ses états (...)
18-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le côté institutionnel des législatives
17-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pour le vote…Nos cartes !
17-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3000

Affaire Icc-Services : Les déclarations de Koupaki devant la (...)
18-12-2018, La rédaction
La cour : Monsieur le ministre d’Etat, Icc-Services a retenu votre attention en mai 2010. Après vous avez fait savoir (...)  

Affaire Icc-Services : Le film de l’audience à la CRIET
18-12-2018, Karim O. ANONRIN
Depuis hier lundi 17 décembre 2018, tous les regards sont tournés vers la Cour de Répression des Infractions (...)  

Guy Akplogan : "Personne ne nous avait dit qu’on avait besoin (...)
18-12-2018, La rédaction
Cour : Qu’est-ce que vous avez à dire par rapport aux déclarations du ministre Koupaki ? Il a dit sa vérité M. le (...)  

Arrêt n°103/17 du 06 mars 2017 : Accès n° 001/QG-016
18-12-2018, La rédaction
Ministère public contre Akplogan Guy Athanase Sètondji et autres. Inculpés de : Associations de malfaiteurs, (...)