Entretien avec Christine GBEDJI, Trésorière générale du parti La Nouvelle Alliance : « Nous jouerons pleinement notre rôle de critiques constructives »

24 mars 2022

Pourquoi avoir créé le parti La Nouvelle Alliance ?
Le Parti a été créé naturellement pour participer à l’animation de la vie publique, pour développer au sein de la population notre idéologie de social- libéral, pour conquérir et exercer le pouvoir d’Etat. Il a pour objectif de conquérir et d’exercer le pouvoir d’Etat.
De manière spécifique, le Parti « LA NOUVELLE ALLIANCE » se fixe pour objectifs de construire une société solidaire et démocratique ; consolider l’unité nationale ; contribuer à la défense de la paix, à la protection des libertés fondamentales et des droits de la personne humaine ; consolider l’indépendance nationale et contribuer à la sauvegarde de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale ; contribuer à la défense et au renforcement de la démocratie, de la souveraineté nationale et de l’Etat de droit ; œuvrer à la consolidation de la forme républicaine et du caractère laïc de l’Etat ; œuvrer à la prise en compte du genre et de la jeunesse dans toute action de développement ; œuvrer à l’instauration d’un cadre propice à la promotion de la libre entreprise, à la compétition et à la prospérité des initiatives privées ; créer un environnement favorable à une économie compétitive ; œuvrer à l’éradication de la corruption et des atteintes aux biens publics ; lutter contre le régionalisme, le tribalisme et l’intolérance ; œuvrer pour une intégration politique et économique sous – régionale et régionale ; œuvrer à la protection de l’environnement et lutter contre les effets néfastes des changements climatiques ; renforcer la bonne gouvernance, la lutte contre l’impunité, la corruption et le détournement des deniers publics, ainsi que la restauration de l’éthique, de l’esprit patriotique et du respect du bien public.

Que pensez-vous de la décision de la Cour constitutionnelle qui a fixé les législatives au 8 janvier prochain ?
La décision de la Cour qui fixe les élections au 08 janvier 2023, répond aux dispositions de la loi. Et je pense que nous devons respecter les textes que nous avons élaborés même si à un moment donné, ils ne répondent plus à l’objectif fixé. Ils pourront être révisés plus tard en tenant compte du contexte.

Serez-vous en lice pour ces élections ?
Nous venons d’avoir notre récépissé d’existence. A l’interne un certain nombres d’activités sont planifiées pour marquer notre rentrée politique. Les militants seront informés à travers les canaux appropriés.

Que comptez-vous proposer à vos électeurs sur le terrain ?
Nous allons proposer aux électeurs notre modèle de société basé sur un Parti de type social-libéral qui est une forme de libéralisme non capitaliste tel que nous le vivons en ce moment. Ce modèle de société promeut une économie libérale mais solidaire à travers une meilleure répartition des richesses nationales. Il met l’accent sur le développement du capital humain, la lutte contre la pauvreté à travers un accès équitable et équilibré aux services sociaux de base. Vous comprenez que pour relever de tels défis, il ne suffit pas simplement de s’inscrire dans une mouvance ou dans une opposition !

Quid des guerres de positionnement ?
Les guerres de positionnement sont des difficultés inhérentes à tout parti politique. Mais l’expérience que nous avons capitalisée au cours de notre carrière politique nous affranchira car le genre est largement pris en compte au sein du parti LNA

Que doit faire le parlement pour mieux jouer son rôle ?
Etre élu député est une chose, mais animer et défendre les intérêts de nos mandants sont une priorité. Sous le prisme de notre idéologie et notre propre vision, nous jouerons pleinement notre rôle de critiques constructives pour améliorer constamment les propositions du gouvernement. Également, la constitution et le règlement intérieur de l’assemblée nationale nous confère le rôle du contrôle de l’action gouvernementale à travers divers mécanismes. Nous les exploiterons autant que faire se peut pour vérifier la bonne utilisation et l’impact des ressources publiques. Donc sans faire du fantasme politique, nous ferons les débats pour défendre l’intérêt général.

Avez-vous un appel à lancer ?
Mon mot de fin est d’appeler tout le peuple béninois à faire confiance à notre parti La Nouvelle Alliance, à se l’approprier comme l’entité qui sans fausse modestie relèvera et rétablira l’Etat de droit au Bénin. C’est le parti de masse qui place l’homme H au cœur du développement.





Dans la même rubrique