Exécution des actions gouvernementales : Un budget de 2.541,203 milliards envisagé pour la gestion 2022

Isac A. YAÏ 30 septembre 2021

2.541,203 milliards ! Ainsi s’élève le budget 2022 de l’Etat béninois dont le décret de transmission à l’Assemblée Nationale pour examen et vote a été adopté en conseil des ministres de ce mercredi 29 septembre 2021. Plus ou moins égal à celui de 2021 qui était de 2.452,192 milliards, ce budget équilibré en recettes et en charges intègre les principaux repères économiques et sociaux adoptés par le gouvernement et débattus au parlement le 29 juin 2021. Son exécution projette un taux de croissance de 7% contre 6% en 2020 avec un déficit qui s’établirait à 4,5% du produit intérieur brut.
Les crédits ouverts au titre des opérations budgétaires pour l’année 2022 s’élèvent à 2.027,754 F Cfa et traduisent une hausse au niveau des dépenses tant en matière d’investissement qu’au plan social. Ainsi, les crédits alloués visent l’extension du programme national d’alimentation scolaire intégré, les mesures de gratuité en cours dans les secteurs de l’éducation et de la santé, les mesures en faveur de la résilience et de l’autonomisation de la femme, les soutiens aux artisans et aux couches vulnérables dans le cadre de l’atténuation des effets de la pandémie de la Covid-19, le renforcement du plateau technique des hôpitaux, les allocations et aides universitaires…
Ce budget exprime donc à juste titre le "hautement social" cher au Président Talon. Ainsi, avec plus de 2 milliards, des citoyens béninois sortiront des affres de la pauvreté, ou du moins, atténueront les effets pervers de la paupérisation. 2022 est donc une année charnière pour repousser les frontières de la pauvreté au Bénin à travers les secteurs vitaux tels que l’éducation, la santé et l’artisanat.

Le budget de 2021 révisé à la hausse
Par le même conseil des ministres, le gouvernement a adopté un décret portant transmission à l’Assemblée nationale pour examen et vote du projet de loi des finances rectificative pour la gestion 2021. Ainsi, le budget de 2021 qui était de 2.452,192 milliards passera à 2.985,046 milliards, soit une hausse de 532,854 milliards représentant une progression de 21,7%.
Spécifiquement, les ressources du budget de l’Etat remanié se chiffrent à 1.420,128 milliards contre 1.439,914 milliards initialement prévus. Selon le conseil des ministres, cette hausse est due à l’amélioration de la capacité de recouvrement des produits de recettes intérieurs par les régies financières.
Concernant des crédits ouverts au titre des opérations budgétaires, ils sont de 2.056,198 milliards contre 1.780,229 milliards initialement prévus. Cet accroissement serait porté par les dépenses d’investissement et par l’augmentation des crédits de transfert destinés au renforcement du volet social de l’action du gouvernement.
Selon le conseil des ministres, cette révision à la hausse du budget 2021 est nécessaire pour répondre aux différentes mutations intervenues au cours de l’année.





Dans la même rubrique