Femme et Politique : Abinibi Rissikatou Iyoko, une meneuse à Abomey-Calavi

Isac A. YAÏ 20 avril 2020

Où sont les femmes ? Au Bénin, en politique, elles répondent de plus en plus présentes à l’appel. C’est le cas de dame Abinibi Rissikatou Iyoko épouse Atcheffon, candidate aux élections communales et municipales de 2020. Née le 12 janvier 1989 à Kilibo et mère de deux enfants, elle se bat de toutes ses ailes pour se hisser aux postes de décisions et travailler pour le développement à la base. « Je suis entrée en politique à cause des questions de lotissement. Sans le lotissement, il n’y a pas développement, pas d’électricité, pas d’eau potable. Nous souffrons beaucoup dans la zone d’Akassato », souligne-t-elle.
Femme leader au sein de sa communauté, Abinibi Rissikatou, épouse Atcheffon est très soucieuse de la situation des couches vulnérables, notamment la gent féminine. Membre d’une dizaine de groupement féminin, elle ne manque aucune occasion pour porter la voix de ses paires. « J’aime voir la femme évoluer. Elle doit être autonome et cesser de tendre tout le temps la main à son mari. Il y a un groupement dénommé Waba où se font des prêts avec des activités génératrices de revenus. Si nous avons d’espaces, nous pouvons faire évoluer les activités de la gent féminine », note la militante Fcbe.

« Madame Atcheffon, vas-y »
Ainsi, le paysage politique béninois n’a plus que des visages d’hommes. Les femmes aussi se jettent à l’eau, quel que soit leur niveau d’instruction, pour apporter leurs pierres à l’édifice. Et dans le rang des candidats aux communales, Iyoko Abinibi Rissikatou épouse Atcheffon est un pion à prendre au sérieux dans la commune d’Abomey-Calavi.
4e titulaire sur la liste Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) dans la zone d’Akassato, elle ambitionne même selon son entourage d’être la première femme à la tête de cet arrondissement de la Commune d’Abomey-Calavi. « Je me suis lancée en politique il y a longtemps. J’essaie de regrouper les femmes. Je trimbale un lourd fardeau de femmes derrière moi. Ce sont elles-mêmes qui m’ont poussée à aller de l’avant. Elles ont dit ‘’Madame Atcheffon, vas-y. Nous sommes derrière toi. Ça va aller’’. Et je compte beaucoup sur elles. Nous sommes les plus nombreuses, nous les femmes », confie-t-elle.
Commerçante avec un Baccalauréat G2, Abinibi Rissikatou Iyoko s’est lancée en politique mais a toujours son cœur pour sa petite famille. Originaire de Kilibo, elle se plaît dans les plats d’igname pilée et dans la musique moderne d’inspiration traditionnelle.
Réalisation : Adrien TCHOMAKOU (Avec le soutien du Consortium WANEP-Rifonga/ Bénin-Togo)





Dans la même rubrique