Fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria : Une rencontre attendue le 15 février prochain à Ouagadougou

Fulbert ADJIMEHOSSOU 11 février 2020

Les tractations se poursuivent au sein de la Cedeao au sujet de la fermeture des frontières par le Nigéria. En attendant une rencontre prévue pour le 15 février 2020 à Ouagadougou, les Chefs d’Etat des pays de la Cedeao se sont à nouveau préoccupés de la situation au cours d’une session extraordinaire qui a eu lieu le 9 février dernier à Addis-Abeba, sous la Présidence de Mamadou Issifou dont le pays est aussi concerné. « La conférence a marqué sa grande préoccupation par rapport à la persistance de cette fermeture qui continue d’affecter le commerce régional », a-t-on noté dans le communiqué sanctionnant la session.
Intervenue en Août 2019, la fermeture unilatérale des frontières par le Nigéria a d’énormes répercussions sur l’économie de la sous-région. Au cours de précédentes rencontres entre les Chefs d’Etats, la question a été plusieurs fois déjà abordée. Le comité tripartite mis en place, composé du Bénin, du Niger et du Nigéria, a d’ailleurs présenté le point de ses travaux à la conférence des Chefs d’Etats. « La conférence a été informée sur l’état d’avancement des travaux engagés au niveau du comité tripartite (Niger, Bénin, Nigéria) et de la prochaine réunion du Groupe des 6 pays prévue à Ouagadougou le 15 novembre 2020, sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso, Champion de la Libre circulation », a martelé le communiqué. Les regards sont donc tournés vers le pays des hommes intègres pour une éventuelle fumée blanche, mettant fin à bientôt un semestre de blackout.





Dans la même rubrique