Fichier national d’admission et de nomination des cadres : Le gouvernement à la quête de compétences

Moïse DOSSOUMOU 23 octobre 2019

Ça reprend de plus belle. La chasse aux éminences grises est à nouveau d’actualité. Dans le but de pourvoir aux emplois majeurs de la chaîne de dépenses publiques, le gouvernement lance un appel à candidatures. Quatre profils sont ouverts cette fois-ci. Il s’agit des postes de Directeurs de l’administration et des finances (Daf), de Spécialistes des marchés publics, de Directeurs des systèmes d’information et de Spécialistes en gestion des projets. Pour rappel, en 2016, à sa prise de fonction, Patrice Talon avait promis procéder à des nominations aux postes élevés de l’administration sur la base d’un appel à candidatures. En d’autres termes, les personnes intéressées devraient compétir afin que seuls les meilleurs profils soient retenus. Peu ou proue, cette promesse fait son petit bonhomme de chemin. Après une première vague de cadres nommés qui ont passé avec succès les étapes du filtre, la possibilité est donnée à d’autres talents, qu’ils soient fonctionnaires ou non, de figurer dans le ficher national d’admission et de nomination des cadres aux emplois de la chaîne des dépenses publiques.
Après avoir fait acte de candidature sur la plateforme numérique conçue à cet effet, les intéressés seront invités à passer un test psychotechnique et des entretiens individuels. Une enquête de moralité concluante favorisera leur inscription sur ledit fichier.

De nouvelles nominations en vue ?
La relance des inscriptions sur ce fichier est le signe de la volonté du gouvernement de pourvoir à certains postes au sein de l’appareil administratif. D’ailleurs, selon le décret fixant la structure type des ministères, les titulaires de certains postes ont un certain temps à passer avant d’aller faire d’autres expériences. Le gouvernement a sans doute décidé de faire un redéploiement, raison pour laquelle il sollicite de nouveaux profils pour mieux opérer des choix.
Le boulevard est ouvert pour toute personne, fonctionnaire ou pas remplissant les critères énumérés. Il vaut mieux que les candidats tentent leur chance afin d’avoir l’opportunité de servir leur pays. En cas d’échec, ils auront au moins le mérite d’avoir essayé.





Dans la même rubrique