Fin des travaux : Patice TALON réceptionne le siège de la Cour constitutionnelle rénové

23 février 2021

Ça y est ! La Cour constitutionnelle tourne une nouvelle page de son histoire. Le vendredi 19 Février 2021, date du 31ème anniversaire du démarrage de la conférence nationale des forces vives a été choisi par le Chef de l’Etat, le Président Patrice TALON pour aller faire le constat de fin des travaux et réceptionner le siège de la Cour constitutionnelle. C’était en présence du Président de l’Institution, le Professeur Joseph DJOGBENOU, du vice-président, Razack Amouda ISSIFOU, du conseiller Rigobert Adoumenou Azon et du Ministre du Cadre de vie, José Tonato.
Malgré un calendrier de chantier très serré, et la crise sanitaire liée à la Covid 19, les travaux de construction et de rénovation du siège de la Cour constitutionnelle ont pris fin à bonne date. Aujourd’hui l’enceinte de la haute juridiction a pris complètement sa forme. Le Président de la République a tenu à assister à la cérémonie de la réception provisoire du siège de la Haute juridiction. Préoccupé par la qualité des ouvrages, Patrice Talon a reçu d’amples explications de la part des techniciens. Il a visité le nouveau bâtiment dans tous ses coins et recoins, posé beaucoup de questions, s’attardant sur la présentation des ouvrages, la nature et le choix de certains matériaux, l’utilisation de telle méthode plutôt que telle autre… Les nombreuses questions, souvent pointues du Président Patrice Talon montrent qu’il a assez de connaissances sur le sujet. Des réponses et des informations détaillées de la part des techniciens et du Ministre José Tonato lui ont été données. A la fin de sa visite, le Président Talon s’est dit satisfait du travail abattu par l’entreprise béninoise Mapolo. Tout en félicitant les différentes équipes techniques pour la qualité de leurs prestations, il les a par ailleurs exhortés à corriger les petites imperfections notées ça et là.
La construction du nouveau bâtiment et la rénovation ont coûté un peu moins de deux milliards Cfa financés par le budget national.
La construction du siège provisoire de la Cour constitutionnelle vise à répondre à plusieurs défis auxquels elle fait face. Le premier de ces défis est de permettre à la haute juridiction de remplir efficacement et dans les meilleures conditions, les missions qui lui sont assignées.
La 6ème mandature de la Cour constitutionnelle tient également à offrir aux citoyens qui sollicitent l’institution, un cadre adéquat d’accueil et de bonnes conditions d’accessibilité.
La Cour constitutionnelle est l’un des bâtiments les plus chargés d’histoires. Les locaux avaient abrité, par le passé, des ministères comme ceux des Finances et des Mines. Ils n’ont véritablement jamais fait l’objet de travaux de restauration ni de ravalement, exception faite d’une partie du bâtiment qui a été construite en 2014. Ces bâtiments ont conservé leur configuration architecturale originelle mais n’ont souvent subi que des modifications intérieures mineures notamment au niveau des plafonds.
Le grand souhait du Président Joseph Djogbénou était d’organiser la Présidentielle de 2021 dans les locaux réfectionnés à Ganhi. Grâce à son leadership et à sa descente fréquente sur le chantier même les week-ends, le pari a été tenu. Place maintenant au déménagement qui va démarrer cette semaine. On devrait retrouver les membres de la Cour constitutionnelle et le personnel de l’Institution à Ganhi à partir du lundi 1er mars prochain.
Au-delà de la mise aux normes du lieu, c’est une véritable métamorphose architecturale qui a été notée : augmentation de la capacité d’accueil, nouveaux bâtiments pour les conseillers, création de nouvelles salles d’audience, aménagement des espaces verts, etc.
Avec la volonté politique, et un peu d’ambition, tout est possible.





Dans la même rubrique