Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Fronde sociale au Bénin : Le Front des 3 ordres de l’enseignement divisé sur la suspension de la grève

JPEG - 95.7 ko

Ils se sont donné rendez-vous ce jour pour un point d’étape de la grève en cours dans le secteur de l’éducation. Au terme de leur conclave du mercredi dernier à la bourse du travail de Cotonou, des secrétaires généraux du Front d’action des syndicats des enseignements maternel, primaire et secondaire ont décidé de la tenue ce vendredi, sur l’ensemble du territoire national, d’une assemblée générale pour statuer sur la suite à donner aux mouvements de débrayages. De son côté, l’intersyndicale des enseignants du supérieur a réaffirmé dans l’après-midi d’hier, au terme de ses échanges avec la ministre Marie Odile Attanasso, qu’elle rendra compte ce jour à sa base, des avancées suite aux négociations, aux fins d’une prise de décision quant à la suspension ou non de leur motion de grève. Quel sort sera réservé aux élèves et étudiants au terme de ces différentes assises ?
Certes, l’heure est critique, mais il y a des raisons de croire que les enseignants sauront faire le bon choix pour sauver l’année scolaire et académique. Dans leur rang, certains penchent déjà pour la reprise. La suspension de la motion de l’Intersyndicale des enseignants de la maternelle et du primaire, ainsi que celle du Snecc du Dr Julien Gbaguidi de l’Uac est la preuve que la grève est également à l’épreuve de l’usure. Et pour de vaillants enseignants qui ont passé des semaines à ne rien faire, il y a de quoi rompre avec l’oisiveté pour l’intérêt supérieur de la Nation. Une chose est sûre, d’énormes concessions ont été faites en matière de satisfaction des revendications. D’ailleurs, point d’être dans le secret des dieux pour deviner que les débats risquent d’être houleux au cours de ces assemblées générales. Il est clair qu’en face des jusqu’au-boutistes se dressera une colonne de paix. Nous n’avons qu’une seule patrie. De toute façon, cela laisse croire que l’hypothèse de l’année blanche est définitivement écartée.

23-03-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Progressistes et républicains : les défis pressants
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’accouchement a été difficile. Mais au final, c’est une opération plutôt réussie, pour ce qui est de la forme en tout cas. Les frères siamois peuvent (...) Lire  

Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Jeunes engagés contre corruption (...)
6-12-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2970

Loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
« C’est la Constitution de tous les records en Afrique », clame Joël Aïvo, constitutionnaliste, maître de conférences (...)  

Réforme du système partisan : Le Bloc Républicain concrétise le rêve (...)
10-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Très attendu, le Bloc républicain est désormais une réalité. Samedi dernier, sur la place Bio Guerra de Parakou, devant (...)  

Financement numérique : Aurelie Adam Zoumarou parmi les 6 (...)
7-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Lancée le jeudi 29 novembre dernier par le Secrétaire général de l’Onu, António Guterres, l’équipe spéciale est chargée (...)  

Projet de budget du ministère des affaires étrangères et de la (...)
7-12-2018, Karim O. ANONRIN
Le Ministre béninois des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, était ce jeudi 6 décembre 2018 (...)