Fusion Up-Prd et création du parti Up le Renouveau : Un mariage, mille défis

22 août 2022

De belles couleurs, une bonne ambiance, des mots doux et charmants. Tous les mariages l’ont en commun. Celui qui a consacré le week-end écoulé à Porto-Novo la fusion du Prd avec l’Union Progressiste pour donner naissance à l’Up le Renouveau est tout aussi beau. Mais, les lendemains de mariages ne se passent toujours pas comme prévus. Ainsi, pour éviter l’épisode du divorce Br Udbn, faut-il que les militants Prd d’hier se retrouvent pleinement dans la nouvelle chapelle UP le Renouveau où ils se retrouvent en minorité et forcément, ils n’auront plus droit aux privilèges et attentions d’antan quand ils étaient tout simplement Tchoco-Tchoco. C’est dire donc que la solidité du mariage où visiblement les grands conjoints sont Me Joseph Djogbénou et Me Adrien Houngbédji dépendra de la gestion des frustrations.
Car, quoi qu’on dise, avec la création du nouveau parti, des intérêts seront bousculés. La preuve, les élus Up des fiefs du Prd devront désormais composer avec ceux considérés il n’y a pas très longtemps comme des adversaires politiques. Evidemment, avec les législatives de 2023 qui pointent à l’horizon, des questions de leadership et de positionnement dans les différentes zones estampillées ‘‘Prd’’ jailliront. D’ailleurs, rien qu’en jetant un coup d’œil à la composition de la Direction exécutive nationale de l’Up le Renouveau, du logo…il est aisé de comprendre que l’Up assume bien le rôle de l’époux chef de famille et que madame Prd s’efforce d’exister malgré tout. Justement, ce besoin existentiel s’il n’est pas géré avec minutie, peut être à la longue un handicap et un virus pour le mariage politique sans aucun doute, le plus envié sur l’échiquier politique national depuis l’avènement au pouvoir de Patrice Talon. Et pour cause, non seulement l’Up le Renouveau est né avec des dents mais aussi, sa taille d’éléphant est un facteur qui, si le bureau politique et la direction exécutive nationale n’y prennent garde, entraînera une lourdeur dans le fonctionnement du parti.
C’est pourquoi, Joseph Djogbénou doit s’armer pour dynamiser la machine Up le Renouveau qui, si apparemment elle a des muscles, a toutefois besoin de vitesse pour, la première, franchir les lignes d’arrivée lors des prochaines joutes électorales. En somme, le mariage politique du week-end à Porto-Novo est beau. Cependant, ce sera à l’œuvre et devant les épreuves que l’opinion publique attestera si la magie de l’union a vraiment opéré. En attendant, il est impérieux d’oublier le Prd, l’Up, de s’habituer à l’Up le Renouveau et de tranquillement regarder les comportements face à la dure réalité du mariage. Ce qui est sûr, même quand l’amour est au centre d’une union, ce n’est jamais évident de changer du jour au lendemain les habitudes. Alors, à Me Joseph Djogbénou de relever le défi d’une Up le Renouveau fort, inébranlable et qui, sur le plan de l’animation de la vie politique au Bénin tiendra la route mieux que le Prd.





Dans la même rubrique