Gestion de la crise pré-électorale dans les Collines : Le message de paix de Marcellin Laourou aux populations de Bantè

Adrien TCHOMAKOU 23 mars 2021

La paix et rien que la paix prônée dans le département des Collines. A moins d’une semaine de la campagne électorale, Marcellin Laourou, un cadre de Bantè invite les fils et filles de cette commune à prier pour la paix, l’unité et la cohésion nationale. C’est à la faveur d’une messe d’action de grâces dite dimanche dernier à la Paroisse saint Joseph de Bantè. Les populations de Bantè ont, en effet, prié pour la paix au Bénin sur initiative des jeunes soutenue par des cadres natifs de la localité dont Marcellin Laourou et des autorités religieuses. Elles ont demandé à Dieu de veiller sur leur commune en cette période électorale.
A travers cette messe d’action de grâces, les filles et fils de Bantè implorent Dieu le tout puissant à veiller sur le Bénin en général et la commune de Bantè en particulier. Une messe qui a connu la présence de plusieurs autorités dont celle du premier responsable communal. Dans son homélie, le père célébrant a largement insisté sur la culture de la paix chez les chrétiens, qui pour lui est un devoir pour tous ceux qui se réclament du royaume de Dieu. « Oui, j’ai insisté sur la paix car, sur les réseaux sociaux depuis deux semaines, vous entendez et vous lisez qu’il y a déjà la guerre à Bantè, que ça chauffe à Bantè. Rien que de l’intoxication », s’est insurgé le père Romuald Ogougbé pour qui, « Sans la paix, nous ne pouvons pas bien vivre… ». Des propos renchéris par Marcellin Laourou, natif de Bantè et haut cadre des douanes et droits indirects. « Depuis à peu près deux semaines, on entend qu’il y a soulèvement à Bantè, qu’il y a guère à Bantè, qu’on a envoyé des gens mater les populations de Bantè. Beaucoup de choses à éviter », a-t-il dit avant d’ajouter : « Je voudrais que vous priiez pour la paix à Bantè pour que nous ne gérions aucune épreuve difficile, aucune situation compliquée, pour qu’aucun goutte de sang d’un ressortissant de la commune de Bantè ne se verse », a souhaité Marcellin Laourou pour qui, « Les gens peuvent venir vous provoquer, vous piétiner ; ne céder pas aux provocations. Est-ce que à cause de la politique que nous ne pouvons plus nous voir, nous parler, discuter du développement de notre commune ? Retenez tout simplement qu’on fait la politique avec intelligence », ajoute -t-il avant de conclure en ces terme « Les gens peuvent être amis aujourd’hui à cause de la politique et demain, ils deviendront ennemis et redeviendront plus tard encore amis. C’est ça la politique ».
Les filles et fils de la commune de Bantè ont saisi cette occasion pour prier pour les dirigeants de ce pays à tous les niveau avant d’inviter à leur tour la jeunesse à cultiver des comportements de paix gage de développement de la commune. Ce rendez-vous d’appel à la paix, a permis aux fils et filles de Bantè de lancer ce dimanche la collecte de fonds pour la construction de la paroisse saint Joseph du centre-ville. Une action qu’entendent mener les fidèles de la ville afin de contribuer à la finition de la construction de ce lieu de culte entamée depuis plusieurs années.
Cette messe d’action de grâces et de prière pour la paix avec cette action de solidarité, vient marquer un nouveau départ pour les forces vives de la commune qui entendent compter davantage sur la paix et la cohésion nationale, pour un développement inclusif et durable de la localité.





Dans la même rubrique