Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Gestion des communes : Plus rien ne va à la mairie de Lokossa

JPEG - 129.4 ko

Plus rien ne va à la mairie de Lokossa dans le département du Mono. Des conseillers frondeurs constitués dans un groupe dénommé G10 s’opposent au maire Pierre Awadji et rejettent systématiquement les points inscrits à l’ordre du jour des sessions du conseil communal.
C’est sans sourciller que les conseillers communaux frondeurs G10 de Lokossa ont, à nouveau, le 13 septembre dernier, voté contre tous les points inscrits à l’ordre du jour de la session du conseil communal de Lokossa, bloquant ainsi le processus de la gouvernance locale.
Depuis le mois de juin 2017, le fonctionnement de la mairie est rythmé par le blocage des sessions du conseil communal. Entre juin et septembre, aucune session ordinaire n’a pu se tenir à cause de cette situation de crise. De multiples votes contre les sessions extraordinaires ont été également observés. A chaque rencontre, seuls les conseillers du camp du maire (G9) votent en sa faveur contrairement à ceux regroupés sous l’appellation G10.
Les conseillers G10 reprochent au maire la non application des décisions que prend cette instance. Par contre, le maire Awadji continue dans sa logique en proclamant sa fidélité aux textes. Pour les frondeurs, c’est le camp du maire qui bloque l’évolution de la commune parce que les textes de la décentralisation recommandent que la voix de la majorité passe.
Dans le même temps, pour sauver la commune, les conseillers majoritaires demandent au maire par courrier officiel de convoquer une session extraordinaire pour statuer sur l’ordre du jour suivant : adoption du Plan de développement communal, 3ème génération, création et adoption des statuts de la communauté des communes du Mono et divers. Aux dernières nouvelles, le maire a accédé à cette revendication en convoquant une session pour ce jeudi matin.

28-09-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législatives d’avril 2019 :La Céna dévoile les modalités de (...)
19-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A 72 heures du démarrage de la réception des dossiers de candidature à l’élection du 28 avril 2019, la Commission (...)  

Ecouté hier par la brigade financière : Modeste Toboula convoqué (...)
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Il a passé toute la journée d’hier à la brigade financière. Ecouté dans une affaire domaniale, le préfet du Littoral a (...)  

Assemblée nationale : La deuxième session extraordinaire renvoyée (...)
19-02-2019, Karim O. ANONRIN
La deuxième session extraordinaire de l’Assemblée nationale convoquée pour hier 18 février 2019 n’a pu être ouverte (...)  

Promotion de la bonne gouvernance : Social Watch engagée pour la (...)
19-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Dans son combat pour la promotion de la bonne gouvernance, Social Watch Bénin se fixe un autre défi à relever : celui (...)