Glo-Djigbé : Les prix de dédommagement au m2 du domaine de l’aéroport fixés

Arnaud DOUMANHOUN 17 janvier 2018

Les expropriés du domaine de construction de l’aéroport international de Glo-Djigbé sont désormais fixés sur le montant de l’indemnisation, au m2, de leur domaine déclaré d’utilité publique. Jean Claude Codjia, préfet du département de l’Atlantique a rendu publique la décision du Conseil des ministres qui morcelle en 13 zones de valeurs foncières le périmètre aéroportuaire. On retient que les prix de dédommagement au mètre carré et par zone adoptés par le gouvernement varient de 75F à 2500F. Selon le message de Jean Claude Codjia, les populations d’Abomey-Calavi, de Tori Bossito et de Zè seront bientôt conviées à la signature des procès-verbaux et des fiches individuels, à compter de ce mercredi 17 jusqu’au vendredi 26 janvier 2018.
En effet, l’article 22 de la Constitution du Bénin dispose que, ‘’nul ne peut être privé de sa propriété que pour cause d’utilité publique et contre juste et préalable dédommagement’’. Une disposition que reprend l’article 211 du code foncier et domanial : ‘’l’expropriation d’immeubles, en tout ou partie, ou de droit réel, pour cause d’utilité publique s’opère, à défaut d’accord amiable, par décision de justice et contre le paiement d’un juste et préalable dédommagement’’.
C’est pour se conformer aux textes réglementaires en matière d’expropriation de domaine que le gouvernement vient ainsi de franchir cette ultime étape dans ce processus qui a démarré il y a des lustres. La commission d’expropriation et de dédommagement peut se frotter les mains et pousser un ouf de soulagement, en attendant que chacun des concernés entre en possession de ses droits.
Une chose est sûre, cette avancée dresse le tapis pour le démarrage effectif des travaux. Et bientôt à Glo-Djigbé, sortira de terre, l’une des infrastructures aéroportuaires les plus modernes que le pays ait jamais connues. Le chef de l’Etat l’a martelé à l’occasion de son discours sur l’état de la Nation en décembre dernier : ‘’2018 sera l’année de la réalisation concrète du Pag’’. Quand on sait qu’il a déjà été procédé au lancement officiel des voies d’accès au chantier de construction de l’aéroport, donc au démarrage des travaux préliminaires, il faut dire que c’est Glo-Djigbé qui annonce les couleurs. Car, le dernier goulot d’étranglement pour le démarrage effectif des travaux vient d’être levé.
Pourvu que le sens du patriotisme prime sur les intérêts pécuniaires et que chacun y mette du sien pour la réalisation de ce joyau.





Dans la même rubrique