Grande mobilisation de l’Union progressiste : Dassigli lance un signal fort à Zè

Adrien TCHOMAKOU 15 janvier 2019

L’Union progressiste, le bloc des géants, a désormais ses racines dans la 6e circonscription électorale. C’est à travers une mobilisation de taille que les populations d’Abomey-Calavi et de Zè ont témoigné de leur adhésion à l’Up à travers l’accueil chaleureux réservé à Barnabé Dassigli et sa suite. En effet, après le congrès constitutif du 1er décembre dernier, le bureau politique de ce parti a décidé d’aller à la rencontre de la base pour vulgariser les idéaux de l’Up et ses attributs.
Ce fut donc la liesse populaire à l’Epp Zè centre, première étape de la tournée de la forte délégation du parti baobab. Dans son mot de bienvenue, Christian Kouthon a salué la démarche des membres des leaders de l’Up de se rapprocher de la base avant de saluer le succès qu’a connu le congrès constitutif de l’Up. « C’est pour la première fois de l’histoire que des centaines de partis et mouvements acceptent se fusionner pour former des partis qui ont véritablement un ancrage national », a dit Christian Kouthon, porte-parole du comité d’organisation.

Dassigli vante le mérite de Talon

Ces propos du comité d’organisation ont été renchéris par le ministre Barnabé Dassigli pour qui la réforme du système partisan est un impératif dans une démocratie animée par plus de 250 partis, très peu représentatifs. « Ce n’est pas bien d’avoir 250 partis politiques. Tout l’honneur est à notre président Talon qui a vu juste parce qu’il a vécu aussi les affres de ce système qui n’est pas du tout digne d’un pays comme le nôtre. Nous avons vécu une bonne partie des étapes constituant l’histoire politique de notre pays et je pense que le point fait nous oblige nécessairement à aller vers la création de grands ensembles politiques et cesser d’être un modèle pas trop reluisant », a-t-il déclaré. Et pour avoir l’adhésion des populations à la base, cette tournée était donc capitale pour éclairer la lanterne de ces dernières. « Il faut que vous soyez informés du contenu des résolutions pour restituer à votre tour à chaque niveau, dans les arrondissements, les villages pour que chacun sache ce qui se fait au niveau de l’Union progressiste. Toute autre formation qui se présenterait ici pour vous parler de la majorité présidentielle, si ce n’est pas le bloc républicain, comprenez que c’est l’opposition », a-t-il ajouté.

Une unité d’actions

Anciens leaders de l’And, de la Rb et d’autres formations politiques fusionnés dans l’Union progressiste, la délégation prône une synergie d’actions sur le terrain. On retrouve donc aux côtés de Barnabé Dassigli, le maire Georges Bada, He Norbert Ahivohozin, le Directeur Honfo Epiphane, le CA Christophe Ayissi, le CA Apollinaire Hounguè, Assoclé Jeanne alias Fouka-Fouka, Kéta Paul et bien d’autres. Cette descente a suscité l’engouement des populations aussi bien à Zè qu’à Abomey-Calavi qui ont manifesté le désir de comprendre les idéaux et les valeurs du parti. Et c’est à Nicolas Sodabi qu’est revenue la responsabilité de présenter la vision du baobab lumineux dont les principes fondamentaux sont la loyauté, la liberté, et la primauté du dialogue dans la gestion des conflits. A l’en croire, l’Union progressiste entend travailler à la réduction des inégalités entre les sexes, les groupes sociaux et entre les régions. « Une bonne politique sera orientée vers le développement des régions afin de permettre la croissance économique, la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi en vue de la lutte contre la pauvreté et la précarité », a-t-il laissé entendre. La 6e circonscription électorale se met donc dans la danse pour accompagner l’Up à devenir le plus grand parti du Bénin. « Nous voulons vous demander de travailler avec nous et de restituer réellement ce qui se passe. Nous sommes en train d’aller dans le sens de la logique », a-t-il souligné. La délégation a appelé les militants à être les porte-voix de l’Up dans toutes les contrées de sorte à asseoir une base solide du Baobab, dans la perspective des législatives du 28 avril 2019.





Dans la même rubrique