Installation des conseillers : Bohicon peine à dévoiler son maire

Isac A. YAÏ 1er juin 2020

La commune de Bohicon peine à dévoile son nouveau maire au grand public. Prévu pour être élus ce lundi 1e juin 2020 à l’issue de l’installation des conseillers, le maire et ses adjoints peuvent encore attendre le temps que le calme revienne au sein du parti majoritaire.

« Je viens d’installer le conseil communal de Bohicon. Il reste l’élection du maire, de ses adjoints et des chefs d’arrondissement. Mais je suis au regret de ne pas accomplir cette 2ème démarche, car la liste de l’exécutif communal qui m’est remise hier, je dois la vérifier d’abord par les premiers responsables du Bloc Républicain (BR). Ainsi, je suis désolé de vous dire que la séance est suspendue », ainsi a déclaré le préfet du Zou, Firmin KOUTON à l’issue de l’installation des conseillers de la commune de Bohicon. L’élection du maire et de ses adjoints qui devraient être issus du Bloc Républicain connaît un blocage. La raison de ce locage selon le préfet est que la liste de candidatures, qui lui a été transmise est introuvable, depuis qu’elle a été envoyée au niveau du parti majoritaire pour authentification. « J’ai été informé seulement hier soir de la liste. J’ai fait les diligences pour la transmettre au niveau des responsables au plus haut niveau du parti majoritaire qui est le Bloc Républicain. Mais je n’ai pas encore le retour… », déplore-t-il
Ainsi, à l’istar de Cotonou, Bohicon es en difficulté à cause des ambitions divergentes au niveau du parti majoritaire. Car, selon certaines indiscrétions, 4 membres du BR nourrissen l’ambition d’être maire. Il s’agit de Rufino d’Almeida, actuel Directeur de Cabinet du ministre Abdoulaye Bio Tchané, Armand Gansè, actuel Directeur général de la Sogema, de Germain Yaou e de Elisabeth Agbossaga. En attendant qu’ils n’accordent leurs violons, l’élection du maire e de ses adjoints est reportée pour une date à définir.





Dans la même rubrique