Interpellation de Reckya Madougou : L’UDBN de Claudine Prudencio invite le peuple à faire confiance à la justice

8 mars 2021

L’actualité politique béninoise est marquée par l’interpellation de Reckya Madougou depuis quelques jours. Ce qui suscite de commentaires et analyses de tous genres. Une situation qui a amené la présidente du Parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN), Claudine Prudencio à inviter le peuple béninois à faire confiance à la justice.

COMMUNIQUE
Dans la soirée du Mercredi 03 Mars 2021, Madame Réckyath Madougou a été interpellée par la Police Républicaine, dans le cadre d’une enquête commanditée par le Procureur spécial de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET).
L’interpellation de Mme Madougou, qui fait suite à celle d’autres personnes proches d’elle, suscite beaucoup de commentaires tendancieux et autres réactions susceptibles d’instaurer dans l’opinion, l’idée d’une situation trouble.
Le Bureau Exécutif National du Parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN), qui suit de très près l’évolution de la situation sociopolitique, estime que les faits évoqués par le Procureur spécial le 04 mars 2021, sont si préoccupants qu’ils nécessitent que le Parquet spécial s’en saisisse. A l’étape de la procédure, nous devons savoir raison garder pour ne pas donner dans la désinformation et pour observer les réserves nécessaires vis-à-vis d’un dossier faisant l’objet d’enquêtes préliminaires.
Accroché aux lois de la République, au respect des Institutions Etatiques et au principe de séparation des pouvoirs, le Parti UNION DEMOCRATIQUE POUR UN BENIN NOUVEAU exhorte nos compatriotes, où qu’ils se trouvent, sur toute l’étendue du territoire national et dans la diaspora, à éviter toute interprétation manipulée et à garder la totale sérénité.
Faisons confiance à la justice de notre pays qui fera son travail jusqu’au bout, tant dans le respect des lois républicaines que des droits de notre compatriote interpellée.
Nous devons, en toutes circonstances, nous comporter comme des citoyennes et citoyens épris de paix et de cohésion nationale.
Béninoises et Béninois, n’acceptez, sous aucun prétexte, de céder à la manipulation et à l’incitation à la violence. Le Bénin est un État de droit et reste un et indivisible.
Nous restons, par ailleurs, dans l’assurance que chaque Institution de la République jouera sa partition, comme il se doit, pour la réussite d’un processus électoral pacifique.
L’UDBN dénonce par la même occasion, toute manipulation de nos populations et particulièrement la jeunesse.
Que Dieu protège et bénisse le Bénin !
Fait à Cotonou, le Jeudi 04 Mars 2021.
La Présidente
Claudine Afiavi PRUDENCIO





Dans la même rubrique