Investiture de Talon pour un second mandat : L’appel à l’unité nationale, la clé du succès

Angelo DOSSOUMOU 25 mai 2021

Violences électorales et arrestations de plusieurs acteurs de l’opposition. Patrice Talon était plus qu’attendu sur la fracture sociale relevée par les évêques du Bénin, qui ont d’ailleurs porté l’aspiration profonde de nombre de Béninois. « Désormais, notre défi, notre leitmotiv, doivent être de taire nos querelles pour nous consacrer à l’essentiel : consolider notre marche vers le progrès en restant mobilisés et soudés dans notre lutte contre la pauvreté, notre réel et seul ennemi », a déclaré le président Patrice Talon dans son discours d’investiture. Il ajoutera : « Je veux vous assurer que je serai le président de toutes les béninoise et de tous les béninois. Les élections ainsi que les incompréhensions ou les querelles qu’elles génèrent, c’est désormais du passé ».
Est-ce une façon pour le Chef de l’Etat de répondre à ses concitoyens ? Sans être dans le secret des dieux, et à la lecture de cet engagement prononcé sur l’unité nationale, on pourrait-rêver que cela se traduirait par des actes concrets les jours à venir notamment allant dans le sens de l’apaisement du climat sociopolitique.
« Au regard de ce que nous parvenons à faire malgré nos divergences, nous devons nous convaincre qu’en étant plus unis, nous parviendrons à faire beaucoup plus. La conjugaison des efforts de l’équipe gouvernementale, des collaborateurs à divers niveaux, de l’ensemble des Béninoises et Béninois, est la clé pour y parvenir », a soutenu Patrice Talon. A juste titre, au terme du déroulé des grands axes de sa gouvernance au cours de ce second mandat, il insistera sur l’unité comme gage de réussite. « Dans la cohésion, tous ensemble, mettons-nous au travail pour consacrer définitivement le redressement de la grande nation que nous sommes, la fierté du grand Peuple que nous avons toujours été ».
Pour autant, l’homme du nouveau départ désormais de la renaissance, prônera la bonne gouvernance. « Notre engagement commun sera d’œuvrer à consolider la démocratie et les libertés, puis instaurer durablement la bonne gouvernance, gage de réalisation de toutes nos ambitions ». Unité d’accord, mais bonne gouvernance a priori.





Dans la même rubrique