Journée africaine des frontières : Sacca Lafia met l’accent sur les enjeux sanitaires de la Covid-19

Patrice SOKEGBE 8 juin 2020

A l’instar des autres pays de l’Afrique, le Bénin a célébré samedi dernier la journée africaine des frontières. A cette occasion où le Bénin est à sa 7ème édition de la semaine des frontières béninoises, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia s’est adressé aux populations béninoises. Selon lui, cette semaine qui a pour thème : « Gestion des frontières et enjeux sanitaires : la prise en charge de la Covid-19 » vise à amener toutes les populations frontalières, longtemps abandonnées, à prendre conscience des risques liés à la propagation de cette pandémie dans les espaces frontaliers. Aussi, a-t-il dit, les populations frontalières, du fait de leur pauvreté, de leur exclusion de l’information et de leur marginalisation, sont beaucoup plus confrontées à cette pandémie. « Elles constituent une couche vulnérable, car elles sont en contact permanent avec les populations des autres localités frappées par cette pandémie. Du fait de la porosité de nos frontières et malgré leur fermeture, des basculements de populations sont récurrents de part et d’autre des frontières et sont difficilement maîtrisables par nos Etats », a-t-il ajouté. Pour cela, il a témoigné sa reconnaissance à l’endroit des partenaires techniques et financiers et de tous les acteurs privés qui accompagnent les efforts de l’Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontaliers (Abegief) dans la mise en œuvre de son plan d’urgence en matière de lutte contre la propagation de la covid-19 dans les espaces frontaliers du Bénin.





Dans la même rubrique