L’UDBN mobilise sa troupe pour Talon : Le point de la tournée nationale de Prudencio sur la bonne gouvernance

Adrien TCHOMAKOU 8 février 2021

A fond pour Patrice Talon. Claudine Prudencio présentant aux militants de son parti ce week-end, une affiche de Patrice Talon frappée du sceau de l’Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (UDBN). La tournée de restitution du dernier congrès du parti qui a eu pour invité surprise, le Chef de l’Etat, a pris l’allure d’une précampagne en faveur de ce dernier. Mot d’ordre : mobilisation générale de la base pour la réélection éclatante du chantre de la rupture. Ainsi, un peu comme à Porto-Novo le 04 février dernier, Abomey-Calavi n’est pas du reste. Les militants de l’UDBN qui séjournent dans la commune la plus peuplée du Bénin ont réservé un accueil chaleureux à leur présidente dans une salle somptueuse. Même ferveur à Pahou ce samedi, toujours dans le département de l’Atlantique où la dame de fer accompagnée de l’ensemble du bureau politique, a exhorté les militants à se tenir prêts. Avec détermination, la base a répondu favorablement pour travailler assidument à la réélection du chef de l’Etat.

Ratisser large le 11 avril prochain pour une victoire éclatante
En face d’eux, elle révèle son ambition « Vous devez passer de maison en maison, de hameau en hameau, vous devez demander à tous les citoyens béninois de sortir massivement pour aller voter pour que nous ayons nos 97% recherchés, pour que ce KO retentisse véritablement dans les oreilles de tout le monde », a lancé Claudine Prudencio aux militants. Un taux de participation jamais atteint au premier tour d’une élection au Bénin au soir du 11 avril prochain. Pour y arriver, les états-majors du parti sont mis en branle. Il s’agit pour l’UDBN de s’inscrire dans la continuité des acquis obtenus à l’issue du quinquennat du chef de l’Etat. Ainsi, la décision de soutenir l’actuel président de la République, se justifie par l’élogieux bilan dont il est crédité et qui met résolument le Bénin sur orbite du développement. Maintenir la dynamique coûte que coûte, envers et contre tout. L’UDBN prend la mesure de l’enjeu et ne s’avouera jamais vaincue.





Dans la même rubrique