Le colonel Tawès à propos de la gouvernance de Patrice Talon : « Quand on est dehors, on est intoxiqué »

18 mars 2021

A l’issue de son audience avec le chef de l’Etat, Pascal Tawès s’est prononcé sur la gouvernance du régime actuel. Il reconnait qu’il avait une vue biaisée depuis l’extérieur de ce qui se faisait au pays. Mais après avoir touché du doigt la réalité, il invite les exilés politiques à poser le geste utile, leur permettant de revenir participer à la reconstruction nationale.

L’intégralité des propos du colonel Pascal Tawès
« J’avais un problème à régler avec l’Etat Béninois. Je suis retraité depuis 2013. La manière dont je suis allé aux Etats-Unis n’est pas la meilleure. On n’affecte pas un diplomate militaire avec un visa d’un an renouvelable. C’est comme une évacuation intentionnelle. Donc, je n’étais pas à l’aise. Ça fait que des propos ont dû être tenus. D’une manière ou d’une autre, le ton est monté. Au cours de mon audience, j’ai présenté mes excuses au Président de la République qui les a acceptées. Il m’a aussi prodigué des conseils pour vivre en paix avec mes compatriotes. En matière de pédagogie militaire, on fait comme le chef. Le Président Patrice Talon donne l’exemple de quelqu’un qui est disposé pour le contact. A ceux qui me considéraient comme opposant, je dis que je suis d’abord et avant tout un béninois. Les propos d’hier appartiennent désormais au passé. J’invite les uns et les autres à faire comme moi. Je les invite à prendre contact et à échanger avec le président de la République pour que nous puissions tous aller dans la même direction. Quand on est dehors, on est intoxiqué. On reçoit des informations qui ne sont pas vérifiées. Une fois au pays, je me suis rendu compte que c’est le terrain qui commande. Les choses bougent dans le bons sens. Aujourd’hui est mieux qu’hier ».





Dans la même rubrique