Le duo de l’opposition Kohoué-Agossa à cœur ouvert : Les grands axes du projet de société de la ’’Dynamique Restaurer La Confiance’’

La rédaction 25 mars 2021

A la veille de la campagne électorale, le candidat Iréné Agossa a, à la faveur d’une interview exclusive, dévoilé les grands axes du projet de société de la dynamique « Restaurer La Confiance ». L’opposant béninois qui se réclame toujours du parti « Les Démocrates » estime avoir toutes les chances à ce rendez-vous historique à cause de son projet de société objectif, clair et cohérent qui mettra le Bénin sur les rails des grandes nations. Le colistier du candidat de l’opposition Corentin Kohoué demande au peuple béninois qu’il entend rendre heureux de sortir massivement le 11 avril prochain pour accomplir son devoir civique en tenant grand compte des paramètres qu’il évoque. Iréné Agossa pense que les Béninois ont perdu confiance et qu’il faille d’abord la restaurer. En optant pour un mandat de transition, le consultant international Iréné Agossa estime qu’il faille au lendemain de la concrétisation de l’alternance au pouvoir, repartir sur une nouvelle base avec la Constitution du 11 décembre 1990 et reprendre toutes les élections communales, municipales et législatives. Pour lui, l’heure de la délivrance des Béninois a sonné et son duo doit être fortement soutenu pour arrêter la saignée des licenciements abusifs et du chômage galopant dans notre pays. Toutefois, il ne balaie pas du revers de la main, toutes les actions menées par le Président Patrice Talon en cinq ans mais il est convaincu que les Béninois feront le bon choix pour leur avenir radieux. De la poursuite de la construction d’infrastructures routières et sportives et des réformes d’ordre général pour booster l’économie nationale et relancer pour de bon la coopération régionale et internationale, Iréné Agossa a démontré qu’il est bien possible de mettre en œuvre le volet social pour redonner vie à la jeunesse. La bonne gouvernance au sens normal, la compétitivité du Port autonome de Cotonou à travers des techniques expertes et les réformes institutionnelles à nulle autre pareille permettront de gagner le pari du développement du Bénin. « Pour ce que je sais, les Béninois sanctionnent un candidat et, c’est en le faisant que la sanction favorise un autre candidat », a-t-il assuré.
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique