Le mouvement "Les Sentinelles de la République-Asso

La rédaction 23 mars 2018

Le mouvement "Les Sentinelles de la République-Assouka" mobilisé derrière Talon
Créé depuis octobre 2015 par Euloge Wilson, président, Maxime Guindéhou et tout leurs militants, le mouvement ‘’Les Sentinelles de la République-Assouka’’, à travers sa déclaration en date de ce jeudi 22 mars 2018, reste attaché aux idéaux de son candidat, Patrice Talon, aujourd’hui, Président de la République. Ses géniteurs sont déterminés contre vents et marrées à accompagner le Chef de l’Etat dans sa lutte contre la corruption sous toutes ses formes. Lire ladite déclaration.

Déclaration
Plus que la peste hier et le Sida aujourd’hui, la corruption tue. Pour parler clair, en détournant à leur seul profit les ressources publiques, en méprisant, au-delà de toute décence, l’intérêt général, de nombreux cadres de notre pays, doivent être tenus en partie responsables de la misère dans laquelle croupissent au moins 08 millions de Béninois. Par un enchaînement pervers et souvent mécanique, la corruption est devenue le facteur essentiel du sous-développement de notre pays, le Bénin. Elle a sérieusement ruiné notre économie. Aujourd’hui, la corruption devrait être dans certains cas passée dans la rubrique des crimes contre l’humanité comme le génocide.
C’est pourquoi, le Chef de l’Etat, dans sa détermination à faire rendre gorge aux pilleurs de l’économie nationale, a plus que jamais besoin du soutien sans faille de la population, en général, et celui des Sentinelles de la République-Assouka, en particulier. Le Président Patrice Talon doit combattre la corruption sous toutes ses formes comme il est en train de le faire actuellement. A titre illustratif, nous pouvons citer les affaires : CNSS, faux médicaments, SEGUB, voyages officiels des autorités, CNCB, SONEB, concours frauduleux, le dossier Djènontin, sans oublier d’autres cas de malversations financières en cours de révélations.
Les Sentinelles de la République-Assouka se réjouissent de l’assainissement des finances publiques engagé par le Chef de l’Etat au profit de toute la population béninoise, à travers le lancement des grands travaux de construction (Aéroport de Glo-Djigbé, infrastructures routières, l’hôpital de référence de Calavi, marchés principaux et secondaires etc…) sans oublier les cantines scolaires dans les zones déshéritées. Pour nous, Sentinelles de la République-Assouka, c’est ce qu’on appelle ‘’La prospérité partagée’’.
Au vu de ces résultats, il est aisé d’affirmer que les Sentinelles de la République-Assouka ne s’étaient pas trompées de candidat en suscitant et en soutenant la candidature de Monsieur Patrice Talon. Ce faisant, nous lançons un appel vibrant au peuple béninois épris de paix et de justice à garder son calme et sa sérénité pendant cette période de crise sociale entretenue par certains nostalgiques du passé en panne d’inspiration. Ainsi, nous sommes plus que jamais déterminés à accompagner résolument le Président de la République dans l’atteinte de ses objectifs.

Fait à Cotonou, le 22 mars 2018

Président Euloge Wilson





Dans la même rubrique