Le Pasteur Nazaire Hounkpadodé au sujet de la Pentecôte : « Être rempli du Saint-Esprit est à l’antipode d’être enivré »

La rédaction 11 juin 2019

Le monde entier a commémoré la pentecôte dimanche dernier. Au menu de la célébration, des séminaires et séances de prières dans diverses églises, notamment évangéliques. Le Vice-président du Collectif des associations des églises évangéliques du Bénin (Caeeb), Nazaire Hounkpadodé se prononce sur le sens de la pentecôte, le rôle du Saint-Esprit et les conditions pour en être toujours rempli.

Quel est le sens que revêt la pentecôte selon la bible ?
Le mot pentecôte vient de Pentèkonta Hèmeras qui signifie 50 jours correspondant à la période qui débute avec l’offrande de la gerbe qui marque le commencement de la fête de pâques. C’est ce qu’on lit au 22ème verset du chapitre 34 du livre d’Exode : « Vous célébrerez la fête de la Pentecôte, au moment où vous moissonnez les premiers épis de blés ; et en automne vous célébrerez la fête de la récolte ». La pentecôte est aussi appelée la fête des semaines dans l’ancien testament. Mais la pentecôte dont fait mention le livre des Actes au deuxième chapitre dans le nouveau testament et qui est le jour où le Saint-Esprit est descendu est de nos jours la fête que commémorent les chrétiens dans le monde. Donc, la pentecôte est devenue la fête de la célébration de la descente du Saint-Esprit sur les disciples du Seigneur Jésus.

Comment la communauté évangélique l’a-t-elle célébrée cette année ?
Elle a été célébrée dans chacune des églises et dénominations par des séminaires, des temps de prière et des programmes de prédication qui parlent de l’importance du Saint-Esprit, qui appellent ceux qui ne sont pas baptisés du Saint-Esprit à l’être. Ces programmes visent également à amener ceux qui l’avaient reçu à mieux comprendre son importance dans leur vie et ce pourquoi il est descendu dans la vie du chrétien, qu’ils le sachent.

Comment chaque chrétien devrait commémorer la descente du Saint-Esprit ?
Je pense que chaque chrétien en commémorant la descente du Saint-Esprit, doit d’abord chercher à comprendre pourquoi le Seigneur avait promis le Saint-Esprit. Il a dit dans Actes des Apôtres chapitre 1er verset 8 :« vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins à Jérusalem dans toute la Judée dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. Il est venu afin que nous soyons des témoins de Jésus. Je ne dis pas que c’est la seule raison de sa descente dans la vie du Chrétien. Donc, le chrétien en commémorant le Saint-Esprit, s’il l’a reçu, il doit comprendre que c’est pour cela qu’il a reçu l’Esprit et il faut qu’il prie en vue d’être rempli davantage de la puissance de Dieu pour trouver que le Seigneur habite en lui parce que l’Esprit c’est le Seigneur et c’est l’Esprit de Jésus qui habite en nous. S’il est en nous, Il est le même. En effet, Il demeure le même hier et aujourd’hui. Pour cela, le chrétien doit chercher à prouver que Jésus-Christ vit en lui à travers son Esprit et qu’il peut faire encore les mêmes choses qu’Il faisait hier.

Parlant de la pentecôte, c’est aussi l’occasion des retrouvailles ethniques pour certains, comme c’est le cas de la fête de "Nonvitcha", qu’en pensez-vous ?
C’est certainement une occasion de retrouvailles, de fraternité. Je n’ai pas d’idée particulière sur cela et contre cela. C’est bon de se réjouir mais je ne pense pas que ce soit tout de même une manière particulière de célébrer la pentecôte. Ceux qui le font, c’est leur droit le plus absolu, ils le font comme ils le désirent et je prie que Dieu les bénisse et les garde.

Plusieurs chrétiens désireux des bienfaits de l’Esprit-Saint dans leur vie prétextent du fait que Paul ait recommandé à Timothée de prendre un peu d’alcool à cause de ces coliques répétées pour en consommer. Que dit réellement la bible à ce sujet ?
Paul a effectivement recommandé à Timothée qui avait des maux de ventre récurrents de faire usage du vin. Le vin était en fait utilisé à l’époque à des fins thérapeutiques. Les chrétiens qui prétendent que parce que Paul l’a dit, ils doivent être aussi en train de consommer le vin, je crois bien qu’ils ne veulent pas se mettre dans la peau de Timothée qui avait des indispositions. Je ne le leur souhaite pas, car c’était donc pour des maux particuliers que Paul le lui avait recommandé à titre de médicament. Je trouve que ce sont des gens qui trouvent des excuses pour se livrer à l’alcool.

Quelles sont les fonctions du Saint-Esprit dans la vie du croyant ?
Le Saint-Esprit vient premièrement dans la vie du croyant et lui donne de s’exprimer sur son inspiration. Le jour de la pentecôte, il est dit : « ils se mirent à parler en d’autres langues selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer ». Le Saint-Esprit utilise donc notre langue afin de parler à Dieu qui, seul comprend le message tel que le dit 1Corinthiens 14 au 2ème verset : « En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c’est en esprit qu’il dit des mystères ». Ainsi, lorsque l’Esprit-Saint vient dans la vie du chrétien, il lui donne de s’exprimer en langue, ce qui est le signe initial de sa venue. Ce faisant, nous glorifions Dieu, nous lui rendons d’excellentes actions de grâce, nous prions en langue tout en ne sachant pas nous-mêmes ce que nous demandons. La 1ère chose est que le Saint-Esprit vient alors nous aider à mieux prier, mieux glorifier et rendre grâce à Dieu. Deuxièmement, Il vient nous remplir afin que nous ayons les dons nécessaires pour pouvoir le servir. C’est en cela que la 1ère épitre de Paul aux corinthiens au Chapitre 12 dans le 7ème verset déclare : « Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune ». Je peux catégoriser ces dons comme suit : dons de révélation (parole de connaissance, parole de sagesse, discernement des esprits…), et les dons de puissance (foi, don de guérisons, opération des miracles…) et les dons de communication (prophétie, diversité des langues, interprétation des langues).
En outre, l’Esprit nous imprime son fruit (l’amour, la paix, la bonté, la patience, la joie, la longanimité, la maîtrise de soi…) en prenant le soin de métamorphoser notre caractère pour nous mettre en phase avec Dieu.
Par ailleurs, il nous aide à marcher selon l’Esprit et non selon la chair. En effet, quand l’Esprit nous remplit et que nous l’écoutons, ce que tous ne font pas, Il nous donne de faire ce que Dieu veut. Enfin, je dirai que le Saint-Esprit nous communique également de la puissance pour mieux témoigner du Seigneur Jésus en parole et en œuvres.

Le chrétien qui consomme régulièrement ou par moment des boissons alcoolisées, peut-il voir le Saint-Esprit jouer convenablement son rôle dans sa vie ?
C’est impossible qu’un chrétien qui consomme des boissons alcoolisées soit rempli du Saint-Esprit comme il le faut. Il lui sera difficile de jouir de la puissance de l’Esprit divin. Car la bible déclare dans l’épitre de Paul aux éphésiens au 18ème verset du chapitre 5 : « Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit ». Etre rempli de l’Esprit est donc à l’antipode du fait d’être enivré. J’en veux pour preuve le cas de Jean-Baptiste, il est dit de lui : « Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l’Esprit-Saint dès le sein de sa mère » (Luc 1 verset 15). C’est de même le cas de Samson qui, parce que consacré à Dieu, ne devait toucher à rien qui émane du raisin. La bible affirme également aux 4ème et 5ème versets du chapitre 30 du livre des proverbes : « Ce n’est point aux rois, Lemuel, ce n’est point aux rois de boire du vin, ni aux princes de rechercher des liqueurs fortes, de peur qu’en buvant ils n’oublient la loi, et ne méconnaissent les droits de tous les malheureux ».

Votre mot de la fin
Je voudrais que tous ceux qui croient en la descente du Saint-Esprit ou qui croient ou non au Seigneur Jésus comprennent que si nous fêtons sa naissance, lui qui est Emmanuel (Dieu avec nous), la venue de l’Esprit c’est Dieu en nous. Le Créateur est venu vers nous, désire vivre en nous. J’invite donc tous à croire au Seigneur Jésus, à chercher à être rempli de Son Esprit pour bénéficier de Ses bienfaits. Que Dieu vous bénisse chers lecteurs !
Propos recueillis par : Sinatou ASSOGBA et Estelle KAKPO (colls.)





Dans la même rubrique