Législatives 2019 : La société civile renseigne sur les 2,7 milliards rapportés par le quitus fiscal

Arnaud DOUMANHOUN 28 mars 2019

« La Direction des impôts a collecté un montant total de deux milliards sept cent millions francs Cfa (2.700.000 Fcfa)… », a déclaré ce mercredi 27 mars à Cotonou, la présidente de la plateforme des Organisations de la société civile (Osc), Fatoumatou Batoko Zossou. En effet, le quitus fiscal est l’une des pièces maîtresses du dossier de candidatures aux élections législatives. Mais c’est aussi, l’un des éléments objet de division entre les partis politiques en lice pour le scrutin du 28 avril prochain, car tous les membres désireux de postuler n’ont pu décrocher ce précieux sésame au niveau du service des impôts. C’est à juste titre que dans sa quête d’œuvrer à un apaisement du climat social, en ces veilles des élections, la plateforme des organisations de la société civile cherchent à faire la lumière sur les récriminations faites à l’endroit du service des impôts en raison de non délivrance du quitus fiscal aux militants de certains partis politiques. « 3358 demandes de quitus fiscal ont été reçues dont 3083 satisfaites soit un taux de réalisation d’environ 71%. Des 3083 demandes, 2380 quitus fiscaux ont été retirés par les demandeurs et 703 quitus signés n’ont pas pu être retirés ».
Au siège de Wanep-Bénin à Cotonou, la président de la plateforme des Osc a expliqué que, des échanges avec les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) on retient que « les quitus de certains de leurs membres ont été retenus par l’Administration fiscale alors que les intéressés auraient un solde zéro (0) d’impôts non payés ». D’où le plaidoyer de la plateforme, en direction du chef de l’Etat, pour un dénouement de cette situation notamment pour la délivrance sans délai, du quitus fiscal à tous les citoyens ayant un solde zéro (0) d’impôts, par le service des impôts. C’est dire que la plateforme des Osc continue à jouer sa partition pour des élections apaisées.





Dans la même rubrique