Législatives de 2023 : La LEI, le nouvel arbitre du jeu

Moïse DOSSOUMOU 1er mars 2022

La nouvelle est tombée tout juste hier. Convoqués à l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), les représentants des quinze partis régulièrement enregistrés au Bénin au lendemain de la réforme du système partisan ont reçu l’information officielle. Pour les législatives du 8 janvier 2023, c’est la Liste électorale informatisée (Léi) qui sera utilisée. Exit la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) qui, bien que placée sous le sceau de la modernité, n’aura pas comblé les attentes. Expérimentée pendant une décennie entière (2011-2021), la Lépi cède sa place à la Léi. Ainsi, après les listes manuelles et la Lépi, le Bénin s’apprête à expérimenter la Léi pour professionnaliser, crédibiliser et sécuriser ses élections.
Suite à la fixation par la Cour constitutionnelle de la date du prochain scrutin législatif prévu dans moins d’un an, précisément le 8 janvier 2023, force est de constater que la machine électorale est mise en branle. Pendant que la Commission électorale nationale autonome (Cena) installe l’état-major appelé aux tâches opérationnelles, l’Anip s’active pour rassurer le personnel politique sur la qualité de la nouvelle liste électorale. Comme dans tout scrutin au Bénin, les animateurs de la vie politique ont toujours été très regardants sur le processus de confection et de publication des listes électorales. Mais contrairement aux pratiques antérieures, cette fois-ci, les partis politiques ne seront pas aux premières loges. Seuls les techniciens seront habilités à confectionner et à publier la nouvelle liste. Selon les explications données par le premier responsable de l’Anip, la Léi qui sera expérimentée pour la première fois le 8 janvier 2023 sera le résultat du croisement entre le fichier électoral issu de la Lépi et le registre national des personnes physiques issu du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). Déjà, une estimation a été faite et le nombre d’électeurs se chiffre à 2 889 214.

Les inquiétudes du personnel politique
Exclu pour une fois des travaux devant aboutir à la liste électorale, le personnel politique est sur ses gardes. La preuve, hier à l’Anip, des voix se sont élevées pour exprimer leur désapprobation. Concernant la forte suspicion de nos hommes et femmes politiques pour des tâches aussi sensibles auxquelles ils n’ont pas participé ou sur lesquelles ils n’ont pas un droit de regard, il faut s’attendre d’ici quelques semaines à des dénonciations de tous genres. Même par le passé, lorsque les partis politiques étaient représentés en grand nombre à la Cena ou au niveau de l’organe chargé de la confection ou de l’apurement des listes électorales, des polémiques qui mettaient en doute la sincérité des scrutins, fusaient de toutes parts à l’approche et au cours des consultations électorales. A présent qu’il n’y a que des techniciens pour exécuter cette mission délicate, les cœurs ne sont pas tranquilles. Dans ces conditions, la crédibilité de l’Anip sera éprouvée.

Professionnels envers et contre tout
Pour ne pas donner l’impression d’être une structure aux ordres du pouvoir, l’Anip, bien que placée sous la coupole de la présidence de la République, est face à ses responsabilités. Elle devra, à travers la qualité du travail qui sera fait, se mettre au-dessus de la mêlée. Les partisans du chef de l’Etat tout comme les contempteurs du gouvernement et la société civile l’attendent au tournant. Tout ce monde est curieux et impatient de voir à quoi ressemblera la nouvelle liste électorale qui sera le fruit du croisement de plusieurs fichiers. Professionnalisme, c’est le maître mot que doivent garder les techniciens de la maison. S’ils passent à côté de cette mission délicate, la crédibilité de leur structure sera entachée. Mais s’ils se rangent du côté de la conscience professionnelle, ils auraient réussi à prouver qu’au Bénin aussi, une structure gouvernementale peut s’impliquer dans l’organisation d’une consultation électorale, sans parti pris.





Dans la même rubrique