Loi portant détermination et fixation des centres de vote au Bénin : Les députés commencent l’examen du texte modificatif

4 août 2022

Les députés à l’Assemblée nationale ont commencé ce jeudi 04 août 2022, l’examen de la proposition de loi portant modification de la loi N° 2013-09 du 03 septembre 2013 portant détermination et fixation des centres de vote en République du Bénin sera bientôt modifiée. C’était à la faveur d’une séance plénière. Le moins qu’on puisse retenir est que les députés à l’unanimité ont reconnu la pertinence de ladite proposition de loi dont les dispositions sont essentiellement administratives. Ils n’ont pas manqué d’exprimer des préoccupations relatives notamment aux longues distances qui séparent parfois certaines populations de leurs centres de vote. Entre autres préoccupations, ils ont évoqué problèmes relatives aux centres de vote qui seraient rattachées à des villages qui n’existeraient pas ou aux centres de vote qui seraient situés chez des individus. La situation des électeurs qui ne se retrouvent plus sur la liste de leurs centres de vote habituels, entraînant des déperditions le jour n’a pas été occultée. Selon les explications apportées par le Président de la commission des lois Orden Aladatin, la modification de la loi 2013-09 du 03 septembre 2013 modifiée par la loi 2015-02 du 08 avril 2015 est plus que nécessaire dans la mesure où les nombreuses expériences électorales et le nouvel environnement juridique d’organisation des élections ainsi que les réclamations des populations condamnent à aller à cette modification. « Cette modification ne parle pas de suppression de centres de vote », a-t-il dit.
En définitive, il a été retenu qu’avant l’adoption de la loi qui interviendra probablement le mardi 9 août prochain, que les députés aillent sur le terrain pour parfaire le travail qui a été déjà fait par l’Agence nationale d’identification des personnes (ANIP) en ce qui concerne des centres de vote qui n’existent plus physique en vue de leur remplacement. Il faut noter que le gouvernement a été représenté au cours de la séance plénière par le Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Raphaël Akotègnon.





Dans la même rubrique