Lutte contre l’essence de contrebande au Bénin : Le repli tactique de Yayi

Angelo DOSSOUMOU 22 octobre 2013

Les vendeurs et autres trafiquants de l’essence en provenance du Nigeria ne feront plus l’objet de persécution de la part des hommes en arme pendant quelques jours. Depuis hier, ils bénéficient d’un répit décrété par le chef de l’Etat. En effet, le chef de l’Etat Boni Yayi, suite à la succession des malheureux incidents du fait de la lutte contre le kpayo et notamment le dernier en date à Ikpinlè où le véhicule de la gendarmerie a même été incendié, a instruit le ministre du commerce de suspendre provisoirement ladite lutte. Ceci, en attendant des réflexions et des propositions concrètes de l’armée et des structures comme la Conamip chargées de mener la lutte sur le territoire national contre le kpayo.
Ainsi, la guéguerre entre forces de l’ordre et trafiquants, connaîtra une pause, le temps de trouver la meilleure formule pour éradiquer le kpayo. En attendant que de nouvelles mesures ne soient prises et que la lutte reprenne de plus belle, les vendeurs de kpayo, de leur côté, doivent commencer à prendre des dispositions afin d’éviter de continuer par être le souffre douleur des hommes en arme.





Dans la même rubrique