Lutte contre la désertification au Bénin : Les communes vulnérables procèdent à la validation du plan national de sécheresse

La rédaction 29 juillet 2019

Les cadres techniques et autres spécialistes des communes vulnérables à la sécheresse se sont donné rendez-vous à Parakou pour examiner le contenu du plan national sécheresse élaboré par les experts. Propre initiative du ministère du cadre de vie et du développement durable avec l’appui technique et financier du fonds national pour l’environnement et le climat (Fnec) et du ProSOL, cet atelier a mobilisé une trentaine de participants composés des spécialistes des questions du climat, des responsables de l’agence nationale de protection civile, des responsables d’Ong sans oublier les membres des associations de développement ainsi que des élus et responsables techniques venus de 14 communes concernées.
C’est le Directeur du Fnec qui a situé le contexte des assises de Parakou. Pour lui, cet atelier vise essentiellement à valider, avec l’ensemble des acteurs conviés, le plan sécheresse du Bénin. Selon lui, l’atelier de Parakou fait suite à une importante réunion technique qui a eu lieu en décembre 2018 et qui a regroupé toutes les structures techniques concernées grâce au partenariat mondial de l’eau pour l’Afrique de l’ouest à travers le programme de gestion intéressée de la sécheresse pour l’Afrique de l’Ouest.
Conscient de l’effet dévastateur de la sécheresse qui participe à la destruction progressive des écosystèmes, le chargé du ProSOL a, quant à lui, retracé la nécessité pour sa structure de toujours porter main forte aux initiatives dont l’enjeu participe au développement local. Il a par ailleurs détaillé les différentes formes d’appuis apportés au Bénin depuis quatre ans dans la lutte contre la désertification. Partant des personnes ressources conviées à cet atelier de validation, le premier responsable du ProSOL espère que les apports et suggestions des uns et des autres repondront aux attentes de la convention des nations unies sur la lutte contre la désertification d’une part et contribueront à l’atteinte des objectifs du développement durable auxquels le Bénin aspire depuis peu, d’autre part.
Apres la présentation détaillée du plan élaboré, place a été faite aux commentaires et questions de compréhension des uns et des autres. S’en sont suivis des travaux de groupe, la synthèse et enfin la validation du document directeur de la politique locale, régionale et nationale du plan sécheresse.



Dans la même rubrique