Lutte contre le Covid-19 au Bénin : La promesse et l’exhortation des présidents des institutions

Karim O. ANONRIN 30 avril 2020

Les présidents des institutions constitutionnelles de la République du Bénin à savoir le président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou, le président de la Cour Constitutionnelle, Joseph Djogbénou, le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, la présidente de la Haute Cour de justice, Marie-Cécile de Dravo Zinzindohoué, et le président du Conseil économique et social (CES), Tabé Gbian, étaient en conclave ce mercredi 29 avril 2020 sur initiative du président Ousmane Batoko au siège de la Cour suprême à Porto-Novo. Après leurs échanges hors caméra, l’hôte des autres président d’institutions, Ousmane Batoko, dans un point de presse, a laissé entendre que la rencontre a essentiellement porté sur la lutte contre la pandémie due au coronavirus au Bénin. Ainsi, au nom de ses pairs, il a dit leur satisfaction des mesures prises par le gouvernement pour contrer le mal. Ensuite, il a précisé qu’à l’instar des personnes qui contribuent actuellement à la lutte contre le Covid-19 en donnant de l’argent, les présidents des intuitions de la République ont aussi décidé de mettre la main à la poche. Enfin, le président Ousmane Batoko, toujours au nom de ses hôtes, a appelé les populations béninoises à la vigilance et à une stricte observations des mesures barrières contre le Covid-19.

Déclaration de Ousmane Batoko, président de la Cour suprême
« ... C’est en ma qualité de coordonnateur des chefs des institutions de la République que j’ai pris l’initiative après concertation avec mes collègues d’organiser la présente réunion ici à la Cour suprême ; une réunion qui s’est faite autour de trois points. Le premier point a été celui au cours duquel nous avons examiné les mesures prises par le gouvernement pour lutter la propagation du Covid-19 dans notre pays. A cette occasion, nous avons apprécié à leur juste valeur, lesdites mesures et en avons profité pour féliciter le gouvernement de la qualité de cette initiative qui a été prise et qui, semble t-il, fait école dans la sous-région. Le second point a été de partager entre nous, chefs d’institutions, nos expériences de fonctionnement de nos structures au cours de cette période de sécurité sanitaire pour voir les bonnes pratiques de chaque institution et pouvoir les partager pour faire en sorte que l’administration de nos différentes institutions continuer de fonctionner. Malgré la crise sanitaire, l’Etat doit continuer de fonctionner (...) Nous nous sommes rendus compte que toutes les institutions ont appliqué de manière stricte toutes les mesures barrières que le gouvernement a édictées. Évidemment ! On n’applique pas les mesures barrières de la même manière à l’Assemblée nationale qu’à la Cour suprême. D’abord, les deux institutions n’ont pas la même taille et puis ensuite, les caractéristiques des animateurs et des personnels des deux institutions ne sont pas les mêmes. Chaque institution, de façon spécifique, a ses réalités et a trouvé les moyens pour appliquer ces mesures barrières du gouvernement. Nous avons décidé d’accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre desdites mesures. En troisième point, le gouvernement a fait appel aux citoyens pour que chacun apporte sa contribution pour l’aider dans son combat contre le Covid-19. Nous avons décidé, en ce qui nous concerne aussi, d’accompagner le gouvernement, suivant ainsi les initiatives que des personnes privées et morales ont eu à prendre. Enfin, nous en profitons, au nom de toutes nos institutions, pour appeler le peuple béninois à la vigilance, à observer de façon rigoureuse, de façon disciplinée les mesures du gouvernement (...) Nous nous connaissons dans notre pays. Nous nous connaissons comme frondeurs des mesures édictées par l’Etat. Ici, il ne s’agit pas de l’Etat. Il s’agit de notre survie individuelle et collective. Il s’agit de notre existence en tant qu’il ait. Donc ça n’a rien à voir avec ’’c’est l’Etat qui a décidé’’. Nous appelons à la responsabilité et à la discipline de nos concitoyens parce que c’est à ce prix-là que le peuple béninois et ses dirigeants sortiront vainqueurs de la crise sanitaire liées à la propagation du Covid-19... »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN





Dans la même rubrique