Malick Gomina au sujet de l’ouverture des frontières entre le Bénin et le Nigeria : « Bravo au Président Talon qui a renforcé la résilience de notre économie »

17 décembre 2020

C’est fait ! Les frontières terrestres entre le Bénin et le Nigeria sont ouvertes. Le Général Mohamed Buhari, Président de la République fédérale du Nigeria en a décidé ainsi. Et depuis l’après-midi du mercredi 16 décembre 2020, çà circule des deux côtés de la frontière de Sèmè-Kraké. Commerçants, piétons, conducteurs de taxi et autres transporteurs n’en croyaient pas leurs yeux…Cela fait en effet plus d’un an, soit depuis le mois d’août 2019 que le Nigeria a, de façon unilatérale, décidé de fermer ses frontières avec le Bénin pour des raisons que d’aucuns ont jugé trop farfelues… Si pour certains Béninois cette ouverture des frontières entre le Bénin et le Nigeria constitue le fruit des négociations diplomatiques qui ont été menées à divers niveaux, pour d’autres, il y a lieu de se féliciter de l’attitude afficher par le Président Patrice Talon dans cette crise. C’est le cas Dr Malick Gomina, actuel Maire de la ville de Djougou. « La gestion de la crise née de la fermeture des frontières nigérianes par les autorités béninoises renforce notre fierté de béninois. On peut être petit mais digne. Bravo au président Talon qui a renforcé la résilience de notre économie ! Nous avons certes besoin du Nigeria mais pas dans une position de vassal. Désormais les relations entre nos deux États seront faites de respect réciproque. Et cela n’a pas de prix. On ne pouvait pas encore accepter que l’histoire se répète comme jadis les royaumes d’Abomey et d’Abéokouta », a-t-il dit.





Dans la même rubrique