Mesures sociales de la loi de finances 2019 : Les évêques en phase avec Talon

Arnaud DOUMANHOUN 23 janvier 2019

Foi et objectivité ! Les évêques ont dit. « La conférence épiscopale du Bénin salue les mesures sociales contenues dans le budget de l’Etat exercice 2019 et encourage instamment le gouvernement à leur mise en œuvre effective… ». Telle est la substance du message des évêques sur la gouvernance à l’ère du Nouveau départ au terme de leur 2e session plénière ordinaire au titre de l’année pastorale 2018-2019 qui s’est déroulée du 16 au 18 janvier 2019. Ainsi, la Conférence épiscopale du Bénin (Ceb) s’est invitée dans le débat sur la justesse des mesures contenues dans la loi de finances exercice en cours.
En saluant les mesures relatives au volet social, les évêques apportent leur caution à ce budget et attendent que les fruits tiennent la promesse des fleurs. C’est aussi la preuve que le régime du Nouveau départ est sur le juste chemin, et qu’au-delà de la Conférence épiscopale, les Béninois en général peuvent s’en convaincre. Le Toffâ l’a prédit, les évêques l’ont dit, il y a des raisons d’espérer que 2019 soit une année de croissance, de mieux-être pour chacun et pour tous. Le chemin est tracé à travers la politique globale de l’Etat pour le compte de l’exercice. Il faut rappeler que le chef de l’Etat en a fait la promesse lors de la cérémonie de présentation de vœux à la Nation en décembre dernier : plus de 430 milliards seront injectés dans le social. Le Plan national de développement qui s’est aligné sur les agendas internationaux comme les Objectifs du développement durable à l’horizon 2030 et l’Afrique que voulons en 2063, est conséquemment rédigé pour que la croissance soit soutenue, inclusive et durable, donc pour un recul de la pauvreté et une réduction des inégalités.





Dans la même rubrique