Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mesures sociales sous la rupture : La vision Talon démontre sa pertinence

JPEG - 69 ko

Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. A ce piège, malgré les critiques les plus acerbes sur le manque de mesures sociales à l’ère de la Rupture, le président Patrice Talon ne s’est pas laissé prendre. Nullement, il n’a été ébranlé par les tombereaux d’injures et les appels au meurtre de ses pourfendeurs pour le manque de mesures sociales sous sa gouvernance. Mais, en dépit de tout, et pour la bonne cause, le gouvernement a tenu bon et enfin, avec la relance des mesures sociales, il remporte, et de fort belle manière, l’épreuve de force.
En effet, lentement mais sûrement, le gouvernement est en train de sortir de leur condition d’humiliés et des offensés de la société, les couches les plus défavorisées. Ainsi, coup sur coup, après la relance des microcrédits, il y a à peine quelques semaines, c’est au tour des écoliers, à travers une cagnotte de 27,2 milliards à injecter en 4 ans pour la relance des cantines scolaires, de bénéficier du regard bienveillant du gouvernement Talon. Sans tapage donc, et contre la haine de ses détracteurs, le chef de l’Etat apporte la meilleure des réponses, par des actions salutaires. Ceux qui dénonçaient un libéralisme sauvage et taxaient le régime de ne penser qu’à faire des économies en ont désormais pour leur grade. Et, au vu des dernières actions du gouvernement, ils doivent reconnaître, à la vérité, la pertinence des choix de Talon.
Evidemment, les braillards et les faux penseurs qui croyaient, à eux seuls, détenir la clé de notre destin commun doivent aujourd’hui reconnaître que le temps pris, avant que le pouvoir ne s’investisse à fond dans le social, a été mis à profit. D’abord, fallait-il ce précieux temps à l’actuel régime, pour remettre les choses en ordre.
Déjà, et le gouvernement y a mis un point d’honneur, le ratio dépenses publiques et Pib devrait être ramené à une proportion acceptable. Ceci est fait. De mesures fortes, le gouvernement a dû user pour rééquilibrer la balance déficitaire. Pourchassé par la police de la pensée positive et de la raison, Talon a pris son temps pour nettoyer l’écurie d’Augias et mettre fin au laxisme budgétaire. A présent, la vallée des larmes qui coulaient abondamment au pays est en train de se dessécher. L’ordre est revenu. Le social renaît, et Talon peut, fier d’avoir tenu bon pour la bonne cause, se positionner enfin, comme le chantre de la redistribution de la richesse nationale. A chaque chose, son temps et comme Talon, seuls les visionnaires ne se décident pas au gré du vent.

21-07-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Abonné à la filière Compact !
18-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Encore un de plus. Un nouveau geste pour témoigner d’une gouvernance appréciée au-delà des frontières. Cette fois-ci, directement des Etats-Unis, la (...) Lire  

En vérité : L’Ecole dans tous ses états (...)
18-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le côté institutionnel des législatives
17-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pour le vote…Nos cartes !
17-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3000

Affaire Icc-Services : Les déclarations de Koupaki devant la (...)
18-12-2018, La rédaction
La cour : Monsieur le ministre d’Etat, Icc-Services a retenu votre attention en mai 2010. Après vous avez fait savoir (...)  

Affaire Icc-Services : Le film de l’audience à la CRIET
18-12-2018, Karim O. ANONRIN
Depuis hier lundi 17 décembre 2018, tous les regards sont tournés vers la Cour de Répression des Infractions (...)  

Guy Akplogan : "Personne ne nous avait dit qu’on avait besoin (...)
18-12-2018, La rédaction
Cour : Qu’est-ce que vous avez à dire par rapport aux déclarations du ministre Koupaki ? Il a dit sa vérité M. le (...)  

Arrêt n°103/17 du 06 mars 2017 : Accès n° 001/QG-016
18-12-2018, La rédaction
Ministère public contre Akplogan Guy Athanase Sètondji et autres. Inculpés de : Associations de malfaiteurs, (...)