Mise en œuvre du Pag : Energie électrique : Les efforts du gouvernement

Arnaud DOUMANHOUN 11 mai 2018

L’autonomie énergétique ! C’est un rêve que caresse le Bénin depuis des lustres. Différents régimes se sont succédé à la tête du pays, mais aucun n’a véritablement réussi à relever ce défi. Fort heureusement, le 6 avril 2016, il a été porté au palais de la Marina un homme d’Etat, dont la volonté politique ne s’ébranle devant rien, un président prêt à soulever des montagnes pour le bien être de ses concitoyens. A cœur vaillant rien d’impossible. Patrice Talon ne démentira pas cette devise de Jacques Cœur. A peine deux ans de gouvernance, et l’homme a vaincu ce qui semblait devenir, au fils des ans, une fatalité. A Cotonou comme partout à ailleurs, le délestage a fait sa valise, les coupures intempestives de l’énergie électrique ne sont plus que de vieux souvenirs. Le challenge : satisfaire les besoins en énergie et booster la croissance économique. Et le Bénin peut légitimement répondre à cet appel.
Avec l’appui du 2e Compact du millenium challenge account (Mca), la construction en cours d’une centrale de 120 Mw à Maria Gléta, et les diverses opérations engagées dans le cadre de l’électrification rurale, l’espoir est permis. Sous le régime du Nouveau départ, c’est des actions concertées contre la dépendance énergétique. Le ministre de l’énergie, Jean-Claude Houssou et le Directeur général de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme), Jean Francis Tchékpo travaillent en symbiose pour l’atteinte des objectifs à eux assignés, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du volet énergie électrique du Programme d’actions du gouvernement. Et c’est tant mieux si c’est pour l’intérêt général. Le moins qu’on puisse dire est qu’aujourd’hui, le Bénin fait des progrès considérables, vers l’atteinte de cet objectif global : l’autonomie énergétique, et les chantiers en cours laissent entrevoir des lendemains meilleurs.





Dans la même rubrique