Mise en place de la coordination départementale du Rbnv : Auguste Vidégla mobilise la jeunesse du Littoral autour du Pag

La rédaction 16 juillet 2018

Les réalisations du Programme d’actions du Gouvernement ne sauraient passer sous silence. C’est désormais le mot d’ordre du Rassemblement des Béninois pour une nouvelle vision (Rbnv), à la faveur d’une Conférence départementale de l’organisation de la jeunesse Rbnv du Littoral tenue samedi dernier au Cncb. Le président du Parti, Auguste Vidégla, et ses hommes de main entendent prendre d’assaut le Bénin tout entier pour vanter les mérites du Pag et mobiliser la jeunesse béninoise à soutenir le Président de la République Patrice Talon, dans ses réformes. A ce sujet, Auguste Vidégla a officiellement installé la coordination du Littoral de 9 membres avec à sa tête Maurice Ahouangbè. Cette conférence a été placée sous le thème : « La jeunesse face aux défis du programme d’actions du Gouvernement (Pag) et le militantisme politique ». A l’occasion, un panel a été mis en place pour débattre du militantisme politique au sein du Rbnv, de l’information et de l’explication du Pag dans sa globalité à la jeunesse béninoise en général et aux jeunes militants du parti Rbnv en particulier, des opportunités du Pag et du rôle de la jeunesse dans ce programme. Selon le président de ce parti, la jeunesse est le fer de lance de toute nation, et le Chef de l’Etat crée les conditions pour l’emploi des jeunes. Le Coordonnateur Arouna Alidou en veut pour preuve la mise en œuvre du programme Arch, des cantines scolaires, de l’asphaltage, de la Construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, des programmes touristiques et autres. « Il y a la rupture, il y a la conjoncture, les temps sont durs. Mais les gens doivent aussi savoir qu’il n’y a jamais eu de bonheur sans souffrance. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire…Le Gouvernement a promis 500.000 emplois. Vous verrez que les faits nous donneront bientôt raison (…) Nous nous devons, par la même occasion de vous dire d’explorer l’auto-emploi. Notre rencontre doit non seulement être un creuset de mobilisation, mais aussi un creuset de pédagogie », a dit le président Auguste Videgla.





Dans la même rubrique