Objet d’attaques pour n’avoir pas rallié les blocs de la majorité : L’Udbn tient à ses valeurs et compte sur ses atouts

Fulbert ADJIMEHOSSOU 30 octobre 2018

S’affirmer, s’assurer pour conquérir le pouvoir. Ça ne devrait pas être un casse-tête pour un parti politique digne du nom. Et quand, dans un contexte des grands regroupements, il y en a qui décident comme l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (Udbn) de relever seul le défi, c’est bien parce que, sans doute, ils comptent sur leur sens de l’organisation et de mobilisation. Alors, les militants de l’Udbn ne comprennent pas pourquoi leur décision, prise au congrès, il y a quelques jours, de ne point se rallier à l’un des deux blocs en construction pour accompagner le Président Talon, gêne si tant. Visiblement, le parti de Claudine Prudencio ne veut point se donner la pression de rejoindre un bloc par suivisme et contre ses principes de base. Et contrairement à ce que pourraient penser certains acteurs politiques, le Président de la République ne manquera pas d’apprécier cette sincérité, même si ça ne peut-être que de façon silencieuse et discrète, si c’est le cas. Dans tous les cas, ce procédé, bien que mal compris, illustre la sincérité de l’Udbn dans le soutien au Président Talon.
D’ailleurs, au dire de certains proches du parti, l’Udbn a eu à faire des propositions d’amendements lors du vote du code électoral pour être en harmonie avec des fondamentaux de la démocratie. Et l’invalidation de certains articles par la Cour Constitutionnelle donne raison à l’He Claudine Afiavi Prudencio. L’Udbn garde ses valeurs et son engagement à promouvoir les jeunes et les femmes. C’est un atout qui pourrait bien justifier les attaques dont fait l’objet le parti. En plus, pourquoi en vouloir à Claudine Prudencio quand on sait qu’il n’appartient pas au bureau politique de décider que le parti s’engage dans la mouvance présidentielle ou non. Ce sont les militants à la base qui le décident. Et pour une mouvance qui se veut victorieuse, il faut la cohésion des énergies en lieu et place des attaques contre l’UDBN. Puisque en face, l’opposition peaufine ses stratégies, en sourdine.





Dans la même rubrique